05/11/2012

... et de 13 au compteur ! Mais dans la douleur...

posté à 14h14 dans "Saison 2012"

Hello,
hier matin, dans la foulée de ma nuit de boulot, j'ai pris le départ de mon 13ème marathon... enfin le 11ème "sec", si l'on occulte ceux de l'Ironman de Nice et de l'Embrunman.

L'objectif ?

En fait, les conditions ne pouvaient pas être réunies pour espérer faire un vrai chrono, et vu le training de ces derniers mois et la fatigue de la nuit de taf, je n'avais pas beaucoup de prétentions... mais seulement émis une hypothèse :
- Déjà, finir ce marathon, et si possible sous les 4 H, voir, le "must", passer la ligne entre 3H30 et 3H40...

Après un départ "sage"... seulement 4'05 au premier kilo, contrairement à l'édition 2011 (3'40), j'avais décidé de caler rapidement ma vitesse sur celle du marathon de St-André des Eaux (en août dernier), aux alentours de 5'00 au kilo. Progressivement, malgré l'adrénaline qui me pousse à garder la cadence, je ralentis. Le second kil est passé en 4'28.

Et là... la tuile, que dis-je, la cata...


Crédit Photo : CDCHS35


Pourtant l'échauffement était bon me semble-t-il, et le départ prudent... mais le mollet droit en a décidé autrement !
Une douleur comme je ne l'ai encore jamais ressentie durant mes activités sportives, est venue s'installer d'un coup, m'obligeant de suite à stopper le trip. J'ai tout d'abord cru à un claquage, puis une grosse contracture... Après avoir enlevé ce manchon Compressport qui depuis 5 ans ne me fait QUE du bien, je me suis attardé à de longs assouplissements, massages et étirements avant d'envisager repartir en trottinant mais avec toujours cette douleur lancinante...

Désormais je n'ai plus en tête que cette crainte de réel claquage qui verrai la saison achevée avant l'heure, sans parler d'inactivité pro ou perso... bref, je ne suis plus dans la course mais ailleurs.
Pourtant je réussis à me remettre dans l'allure, après un p'tit coup de "sporténine" et une attention particulièrement à mes appuis. La douleur est toujours là, mais ne m'empêche pas pour le moment de trotter.

Les kilomètres s'enchainent sur cette première partie de circuit que je connais bien. Je retrouve petit à petit le "sourire", tout en restant réservé sur ce mollet qui reste fébrile. Une bonne hydratation pour ne pas altérer la forme et jusqu'au semi... çà allait !


Crédit Photo : Martine Prioul - CDCHS35


L'arrivée sur St-Grégoire se complique... et m'oblige à me stopper à nouveau pour de longs étirements, et là, je sais que la fin va être très difficile... La douleur ne pars plus et au contraire s'accentue, malgré la "sporténine". De plus, le fait d'alléger le mollet droit m'oblige à plus solliciter le reste des muscles et à ne pas courir normalement, engendrant un déséquilibre et l'arrivée des crampes à l'autre mollet et de fait, aux cuissots qui jusque là avaient su rester silencieux.

Pourtant, la seconde partie semble moins ardue que l'an passée, mais la succession de ces nombreux faux-plats et p'tits coups de Q font mal. Pour soulager tout çà et étirer le mollet, je profite des plus fortes pentes pour marcher en allongeant au max la foulée. Les parties planes te descendantes sont salvatrices pour garder une allure correcte et faciliter le cheminement.

Les kilos s’égrainent... 25, 27, 30, 35, 39...

Allez plus que trois kilos... si le mollet tient je la passerai cette ligne, mais dans quelles conditions !
Le sub 4 ne sera pas possible, mais peu importe, si la ligne est passée je serai revenu de loin...

40, 41... dans ces rues rennaises que je connais bien, puisqu'encore arpentées la nuit passée ; mais avec une population plus avenante et moins alcoolisée, lol...
Les encouragements du public nous boostent, et j'en oublie presque ma douleur, la ligne n'est pas loin alors je remets des watts, tant pis, même si je dois finir en boitant...
Je "mange" quelques individuels pendant que des relais me doublent en terminent en groupe. Un virage à droite et çà y est, la finish-line est au bout...
Un p'tit sprint et ouf !... c'est fini...


Crédits Photos : BreizhChrono


Le Garmin indique 42.63 km pour 4H02'26...
Version officielle, je me classe 831 sur 1137 finishers (1300 au départ...) avec un chrono de 4H02'28.





Ça y est, me voilà en "hibernation" pour... un certain temps.
Maintenant il ne me reste plus qu'à soigner cette blessure et me reposer, pour penser à 2013...

Pour terminer, merci Seb, on a "sauvé les meubles" d'une saison qui avait très mal commencé, merki !

@ un de ces 4, quand j'aurai quelque chose d'autre à vous écrire ! Bye...

 


Autre news:
01/11/2018 : 5.3k dans la Rance... mais glaglaglagla... ce sera la "Der'2018"
29/10/2018 : Après le FFA, place à la FFTRI de faire son "beurre"...
28/10/2018 : Run en mode free'shoes...
27/10/2018 : 6100m de nat. en eau douce... Records battu !!!
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35