15/04/2013

Mon 1er semi-marathon en Vibram 5 Fingers !

posté à 11h33 dans "Saison 2013"

1er semi-marathon en Vibram 5 Fingers !




Hello,
malgré la météo désolante des semaines passées, le dimanche 14 avril fut éclatant de soleil et de température, avec « déjà » 15° le matin de la course. Tous les voyants étaient donc au vert pour me lancer sur mon premier semi en Vibram Five Fingers. Pourtant, j’avais choisi de mettre une paire de chaussettes INJINJI dans les VFF. Quelques bonnes minutes d’échauffement plus tard, et encore pas mal de discussions, interrogations, surprises, auprès de curieux ou d’adeptes encore hésitants, je me suis placé comme à mon habitude, sur la ligne de départ, pour jouer des coudes avec les têtes d’affiche.

Une fois le chrono lancé, le démarrage m’a semblé « lent », m’obligeant même à ralentir, « coincé » entre les « STARS », sur le tour de piste d’athlé. Malgré tout, à l’entame des 300 premiers mètres, je réussis enfin à trouver la faille et passer la tête de course pour me placer aux avant-postes et titiller (très temporairement, lol) les lièvres. Les 400 premiers mètres, courus à 3’15 au kil ! Très rapidement je me suis calmé pour reprendre une allure correcte et regarder partir le troupeau sauvage pour qui ce type d’allure reste « normale »… bref un autre monde !


Comme d'hab... dans les starts !


Comme objectif, je m’étais fixé dans un premier temps de terminer ce semi, sans blessure, avec plaisir et sans chrono… dans un second temps, pour tenter de rester « réaliste », je savais qu’un chrono de 1H40, voir 1H35 pouvait être réalisé, c’est-à-dire une allure entre 4’44 et 4’30 au kilo.
Le problème c’est que quand on se sent bien, quand on est porté par la pêche ambiante, on ne regarde pas trop le chrono, on se focalise sur la course en tentant de garder une allure qui semble la bonne, même si on sait qu’elle est trop rapide. Bref, le premier kilo bouclé en 3’50, le second en 4’11, puis 4’15, 4’16, 4’17… tout va trop vite, mais on se sent si léger en VFF, qu’il est difficile de freiner les chevaux !

Avec un revêtement composé de 95% de bitume et le reste de chemins, les Seeyas étaient optimales.
Après 10 kilomètres, passés en 42’00, je commençais à ressentir une petite douleur sous l’orteil droit. Malheureusement, je pense que l’habitude de m’entrainer « longtemps », de faire des courses comme en mars dernier l’Ecotrail de Paris et ses 80 kms, me fait négliger certains points essentiels des courses « courtes », comme celui de prendre soin de mes pieds… ce qui me joue parfois de mauvais tours. Même si ce n’est QUE un s’mi, c’est quand même violent et cassant…



Avant le s’mi, je n’ai pas pris le temps de mettre un peu de « mytosil » sur ces pieds sans lesquels il m’est impossible d’avancer. Il faut « manager sa monture » comme on dit, et en C.A.P, prendre soin de ses pieds est indispensable ! De fait, vers le 13ème kil, la douleur s’est transformée en échauffement douloureux à chaque pose du pied. Le problème dans ce cas, c’est qu’on se focalise dessus et on change inévitablement sa façon de poser le pied pour tenter de contrer cette douleur… la conséquence ? La douleur qui existe déjà reste mais en engendre de nouvelles. Vers le 17ème, la douleur se propageait à la plante du pied droit. La foulée était donc altérée, mais pas question pour autant de calmer le jeu, même si, dans la boucle au milieu de la forêt, au moment de me faire « enrhumer » par le meneur d’allure des 1H30, je me serais bien arrêter pour soigner tout çà et refroidir cette intense chaleur désagréable.
Quand on commence à voir les kilomètres défiler, 18, 19… on se dit que dans peu de temps, la douleur sera vite oubliée…


Une allure relativement régulière...


Au panneau des 20, contrairement à mes finishs habituels sur les 10 kils, la foulée restait légère et pas violente ou lourde. Je pense que malgré la douleur je m’habitue à cette foulée minimaliste. La fatigue souvent entraine une foulée beaucoup plus rasante, obligeant souvent à taper le talon en premier. Là, bizarrement j’ai conservé sur l’ensemble du parcours une vraie foulée minimaliste, aérienne, légère. Plus que 400 mètres…
A l’inverse de mes habitudes, une fois de plus, au lieu de ma la jouer sprint finish, je lève le pied (sans jeu de mots), laissant même passer 4 ou 5 coureurs, avant de terminer cool, après 1H32’07. Avec un finish à la Nico35, finir en 1H31 était largement jouable, voire peut-être même 1H30. La sagesse m’a surement freiné pour terminer sans me blesser d’avantage…
Me classer 153ème d’une course qui annonçait 789 partants, pour une première en Vibram, me satisfait pleinement, je n’en n’espérais pas tant. La belle ampoule découverte sous l’orteil droit à l’issue de la course, va peut-être m’aider à me concentrer d’avantage sur mes « petits petons » et sur le soin que je devrais leur apporter pour les aider à me faire courir encore mieux, plus longtemps, plus vite, sans les blesser.



Bilan !
Je tire donc de très bons enseignements sur cette course, et une très grande satisfaction de l’avoir bouclée en VFF, et si « rapidement ». Les progrès en Vibram depuis ma mise en route sont très encourageants. Je prends beaucoup de plaisir avec cette façon de courir, cette sensation de légèreté, de mieux ressentir le revêtement. J’encourage toutes celles et ceux qui hésitent à franchir ce « cap », même si il peut paraitre plus agréable de courir dans des « chaussons » avec beaucoup d’amorti, il faut penser à son corps, à ses articulations, son ossature…
Le 11 mai prochain, je serai donc au départ du Marathon des Vins de Blaye, mon premier marathon Vibram.

@ un de ces 4, quand j'aurai quelque chose d'autre à vous écrire ! Bye...

PS : merci à Je cours en Bretagne pour ces très belles photos publiées.

 


Autre news:
16/12/2018 : 2018... se termine, place à la "folie" pour 2019 !
01/11/2018 : 5.3k dans la Rance... mais glaglaglagla... ce sera la "Der'2018"
29/10/2018 : Après le FFA, place à la FFTRI de faire son "beurre"...
28/10/2018 : Run en mode free'shoes...
27/10/2018 : 6100m de nat. en eau douce... Records battu !!!
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35