10/06/2013

Un Trail "sans fin"... ou plutôt si, mais à oublier !!!

posté à 04h07 dans "Saison 2013"

Hello,
dimanche dernier, après avoir longuement hésité entre le semi-marathon de Cancale et le Trail des Ebihens (20 kms), j'ai opté pour cette course nature, à laquelle j'avais participé en 2005.

Toutes les conditions semblaient réunies pour une belle course !

Sauf que... après une nuit entrecoupés de réveils plus ou moins longs, bref, d'une nuit de M...., j'ai pris la direction de St-Jacut de la Mer où avait lieu le départ.
Température plutôt agréable, grand ciel bleu, soleil... le top !

Seul soucis, ou plutôt "seuls" soucis, les tendons d'achille et les mollets. Plus que rouillés et douloureux, mais bon, depuis quelques temps, j'ai l'habitude !

Un échauffement optimal, comme je n'en n'avais pas fait depuis longtemps, avant de prendre place sur la ligne de départ. Au coup de pistolet (un peu en retard, lol), je suis parti, comme à mon habitude, relativement vite, mais pas assez vu le niveau du jour, parmi plus de 700 participants !


Crédit Photos : Rance Jogging


1er kilo bouclé en 4'10, c'est à dire loin de mes habitudes qui oscillent entre 3'40 et 3'50... Le second est mangé en 4'29, puis le 3ème, empruntant le début de la partie sable/vase, en 4'43.

Depuis le début le mental est HS, le moral n'est pas au mieux, et la forme physique difficile à maintenir avec ces grosses douleurs au niveau des tendons et des mollets... Tant pis, je continue, advienne que pourra.

4ème en 5'27, 5ème en 6'54, dur, dur de tenir le coup. Le souffle est dans le rouge ! Même si les portions techniques sur l'ilot ralentissent considérablement la vitesse, je n'arrive plus à faire face. Malgré tout je m'accroche et tente de me faufiler dans la "foule" qui dévale les sentiers étroits et dangereux en raisons des portions de rochers couverts d'algues glissantes. Et bien évidemment, à vouloir jouer au "con", j'ai perdu...
Un mauvais appui entre deux rochers, la cheville à droite, le pied à gauche... bref, ça fait mal...


Crédit Photos : Rance Jogging


Je marche un peu mais pour ne pas me résigner, je me dis "ça va passer" et je repars en trottinant, mais en essayant de rester prudent. Visiblement pas assez, puisqu'après le pied droit, le gauche a ripé à son tour, et pour éviter la chute, le droit a essayer de compenser, mais non sans douleur... une de plus.
Le moral qui n'était pas des mieux lâche...

J'ai envie de jeter l'éponge... malgré tout je repars en trottinant, mais en me faisant manger par des "tonnes" de concurrents...

A l'entame du retour vers la presqu'île, cette longue portion de vase n'est pas des plus salvatrices. Plus de jus, plus d'envie, ou plutôt si... une seule, celle de rentrer au bercail, par la petite porte tellement j'ai ai ras le bol ! y'a des jours avec, mais pas que !!!

7ème kilo en 5'52, et le 8ème qui tourne à plus de 6'30... Allez c'est bon, on arrête la boucherie...
Je mets le clignotant et pour la PREMIERE fois de ma "vie sportive" je détache mon dossard de course, et j'arrête le Garmin. Les coureurs partent à droite et moi, la tête basse, complètement dégoûté et résigné, à gauche.

C'est terminé...

Dure décision, et surtout dur coup au moral...

Sur ce kilomètre qui me ramène, en marchant, à la ligne de départ, je rumine, avec l'envie d'arrêter ma saison ICI... mais bon, ces décisions prises à chaud ne sont jamais les bonnes, alors on verra les jours prochains, mais si ça ne tenait qu'à une fil, il faudrait qu'il soit d'acier !

Sentiment de honte, même si, les douleurs d'avant-course et les blessures subies pendant n'ont rien arrangé. Se dire que des gens donneraient tout ce qu'ils ont, ne serait-ce que pour marcher dix mètres, et moi, comme ça, je ne trouve pas la volonté ou la force de continuer... la vie est mal faite !!!

Pour le moment la saison 2013 est en "suspend", en "réflexion"... tout au moins pour les semaines à venir, alors il faut continuer à réfléchir, se motiver et trouver quelque part "LA" chose qui me donnera la force et l'envie de remettre la machine en route...

Les plus grands champions ont tous, sans exception ou presque, décidé un jour de ne pas finir une course, soit par manque de motivation, d'envie, à cause d'une blessure, d'une fatigue passagère ou pour un motif qu'ils justifiaient plausible, ce qui n'empêche qu'ils sont restés de grands champions. Alors je me raccroche à ça en me disant que même si l'on est un "petit sportif de base", on a aussi le droit à ce genre d'écart, ce genre de coups d'arrêts, d'erreurs, d'overdose... L'important, c'est qu'il faut rebondir, et ne pas se laisser ruiner par la détresse ou la déception...
Mais bon, pour faire dans l'originalité, voici un petit montage qui donne une réponse à beaucoup de questions !



@ un de ces 4, quand j'aurai quelque chose d'autre à vous écrire ! Bye...

 


Autre news:
01/11/2018 : 5.3k dans la Rance... mais glaglaglagla... ce sera la "Der'2018"
29/10/2018 : Après le FFA, place à la FFTRI de faire son "beurre"...
28/10/2018 : Run en mode free'shoes...
27/10/2018 : 6100m de nat. en eau douce... Records battu !!!
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35