21/05/2014

KALENJI XT4 - faites vos courses en "grande surface" !

posté à 09h33 dans "Saison 2014"

Hello,
les débuts de l’enseigne « Décathlon » ont permis à chacun de pouvoir s’équiper en matériel et textiles sportifs, à un coût très abordable et surtout largement en dessous des marques leaders du marché… si au départ la technicité des composants utilisés, les coupes proposées et la disparité des modèles n’avaient pas les moyens de rivaliser avec la concurrence, désormais, les produits de cette grande chaine internationale ont tellement progressé qu’ils deviennent pour la plupart, incontournables.

Kalenji, est désormais LA marque référence en terme de running / trail. Aujourd’hui, Kalenji a innové d’une façon fulgurante, notamment grâce à sa volonté de s’entourer de professionnels du « terrain », comme Thierry Breuil, triple champion de France individuel de Trail, champion du monde par équipe et vainqueur d’un nombre impressionnant de courses toutes aussi réputées les unes que les autres (Templiers, .Verticausse, Grand-Brassac, etc…). Grâce à ses conseils, ses indications précises et révélatrices des attentes des athlètes, Kalenji joue désormais dans la cour des grands de ce monde fermé, trop longtemps limité à quelques enseignes spécifiques.



J’ai toujours été sceptique quand à la qualité de certains produits mais aussi de certaines marques. Pour avoir couru plus de quinze marathons, bouclé deux Ironmans et savouré de nombreux trails mais aussi et surtout des Ultras comme l’Endurance des Templiers (115 kms), l’UT Vercors (89 kms) et le célèbre Ecotrail de Paris (80 kms), je n’ai jamais voulu laisser de place aux détails ni à l’improvisation. Pour cette raison, je me suis toujours équipé de matériel « haut de gamme », proposé par les marques phares de la discipline, mais aujourd’hui j’ai changé mon fusil d’épaule. J’en ai eu marre de dépenser un max pour du matériel et du textile, certes très opérationnel, mais dont la qualité ne rivalisait pas avec la longévité et le confort nécessaire à un coureur « lambda ». Souvent, les équipementiers, qui sont à la pointe de la technologie, ne s’adressent qu’aux têtes de série, dont les courses n’ont rien à voir avec celles de la majorité des participants… cette majorité à qui il faut plus de matériel, de nourriture, de gels, de vêtements, etc… et dont l’assistance « technique » se résume généralement à une autosuffisance entre les ravitos et un anonymat caractérisé. En plus de cette charge supplémentaire s’ajoute un budget « course » croissant (trajet, hébergement, matériel…).

Heureusement pour « nous » Kalenji semble avoir trouvé le filon, et l’exploite pour notre plus grand plaisir !
Des équipements à la pointe de la « mode », efficaces, durables et à un tarif défiant toute concurrence.



L’histoire d’une nouvelle amitié !

"Ma chaussure posée au sol parait fine et élancée, au point de pouvoir la confondre avec une de mes runnings de course sur route… mais dès sa prise en main, la donne me surprend et je me plonge aussitôt en mode « trailer ». Son design ravageur, agressif avec ses « dents » (crampons) acérées placent la barre haute au point de me défier ! « Tu n’es pas fait pour moi ! » me crie-t-elle, allant jusqu’à dissimuler l’extrémité de son laçage dans son antre secret et discret comme le font quelques unes de ses adversaires dits de « haute gamme ». Doucement je l’observe, la palpe avant de m’y confondre. L’impression de douceur qu’elle m’offre nous soude instantanément, nous fusionnent. Les 328 grammes font désormais partie de « moi ».

La séance avec ma nouvelle amie « XT4 » peut débuter. Tranquillement, pour ne pas la brusquer, je l’emmène sur le bitume encore frais au regard des températures de saison, avant de nous engager sur un tapis instable et humide, composé de feuilles et de boue, dans cette forêt domaniale où j’ai l’habitude d’évoluer. Elle qui voulait me défier va avoir fort à faire sur « mon » terrain de jeu favori. Progressivement elle s’imprègne d’un far sombre et me projette des éclats boueux pour me titiller un peu… c’est parti, le duel est lancé ! Face à la résistance de mon alliée qui me procure un amorti rudement efficace grâce au concept k-rings© (mousse insérée dans le talon) j’enchaine les surfaces, alterne mes allures, n’hésitant pas à lui faire manger la poussière (enfin plutôt la boue… lol). Pas un signe de faiblesse, elle absorbe chacun de mes impacts, et décide de me dévoiler ses plus gros atouts, à savoir ses crampons… dans les dévers, elle garde sa stabilité avec ses latéraux débordants. L’interstice qui sépare chacun d’eux l’empêche de s’encombrer d’un surplus inutile et surtout néfaste en terme de poids et d’accroche. Elle me résiste… je l’emmène alors dans cette descente ravageuse qui me brûle les quadris, et là, elle en profite pour me sourire et me rassurer en retenant mes appuis pour ne pas me laisser glisser.

Dis moi XT4, où es ton point faible ?

Amorti surprenant, accroche imparable, prix imbattable et sans concurrence … Ton côté « rigide », peut-être, ressenti lors de nos premiers pas ensemble qui se sont vite faits oubliés, même ton laçage est resté optimal, une fois tes boucles bien rangées dans leur « cachette »… ah si, peut-être… chaque fois que je t’ai fait boire la tasse dans ces mares régulièrement disséminées sur le parcours, tu n’as pas hésité à me « jeter un froid » humide ; mais tout en prenant soin de me chuchoter que si je voulais respirer en courant tu ne pouvais pas m’enfermer dans une bulle imperméable et étouffante ! Heureusement, ton professionnalisme évacuait vite ce trop plein pour nous rapprocher et nous faire oublier ce désagrément… Lors de notre retour, je riais en te voyant pleine de boue, je te reconnaissais à peine, mais toi tu continuais à assurer ma sécurité et mon confort…

Plus tard, sur les sentiers escarpés et dangereux du célèbre GR34, emprunté jadis par les douaniers des côtes bretonnes, tu as reproduis le même effort. Ta surface d’appuis plus large que celle de tes camarades, plus sûre aussi, ne m’a jamais perturbé, fait douté ou appréhendé mon avancée. Après plus de 550 kilomètres de complicité je t’ai proposé de m’accompagner sur le célèbre ultra-Ecotrail de Paris, en Ile de France… 80 kms d’une traite entre la base de loisirs de St-Quentin en Yvelines et la capitale française pour te permettre de te « lâcher », te pousser dans tes retranchements, exploiter tous tes atouts au point de rendre jaloux tes adversaires. Durant ces 9 H 36 de course, mon physique a flanché à plusieurs reprises, mes muscles se sont souvent tétanisés, et toi, tu n’as pas défailli. Tu m’as porté, heureux, jusqu’à notre arrivée au Trocadéro et m’a fait comprendre ôh combien notre amitié n’allait plus jamais nous séparer…

Nous étions près de 2000 au départ et tu m’as aidé à terminer dans le premier quart des finishers. Mes aprioris sur tes qualités en raison de ton prix excessivement bas par rapport à tes concurrentes m’est revenu en pleine face grâce à tout ce plaisir et ces sensations que tu m’as procurées. Vraiment navré d’avoir douté, je te demande de me le pardonner… XT4, tu es vraiment une pointure au-dessus. Je ne te mérite pas mais je t’ai adoptée, laisse moi s’il te plait continuer cette route que nous avons commencée, et arpenter tous ces chemins que nous avons à découvrir… "

Points positifs
Stabilité, accroche et bon maintien dans les montées ou descentes, même en devers
Légèreté
Evacuation de la boue/terre immédiate en raison de l’espacement conséquent des crampons
Design / look : sympa, agréable
Prix
Semelle épaisse, pas de douleurs lors d’impacts de cailloux blessants
Dynamisme, relance
Pas de signes d’usure même après plus de 500 kms
Pochette de rangement de lacets dans la languette pour palier au délaçage et l’accroche par des ronces ou branches
Amorti
Confort

Points négatifs
Je cherche encore...


La Kalenji Kapteren XT4 devrait très vite se faire un nom et une place indiscutable dans le monde du trail, et plus particulièrement dans celui de l’Ultra, trop souvent « cloisonné ».

Données fabricant :
° Accroche : Crampons hauts de 5 mm, espacés pour favoriser le débourrage.
° Amorti : Nouveau concept d'amorti k-ring® au talon, In'Up® à l'avant pied.
° Dynamisme : Concept In'Up® , insert à l' avant pied pour favoriser la relance.
° Maintien : Empiècement au médio pied et réseau de bandes thermocollées à l'avant pied.
° Stabilité : Concept Arkstab® améliorant la stabilité du pied en course.
° Facilité de rangement : Poche dans la languette permettant le rangement intégral du lacet.
° Légèreté : Parmi les modèles les plus léger de sa catégorie (330g neutre, 345g pronation)
° Visibilité : Marquage réfléchissant avant et arrière

Retrouvez l'intégralité de mon "test", dans le n°25 du magazine endorphinmag.fr...



@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K
15/09/2018 : 2019... un 4ème triathlon version XXL
12/09/2018 : Marathon de Tallin... et de 22 !
03/09/2018 : Marathon de Tallin... J - 5
28/08/2018 : Marathon de Tallin... J - 11


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35