24/05/2014

BV... pour "Booster" le sport en mode "Elite"...

posté à 10h32 dans "Saison 2014"

Hello,
Connu pour mes délires un peu fous et parfois déjantés, comme celui d’essayer une paire de chaussures neuves la première fois sur un marathon, j’ai une fois de plus « dévié »… La veille de l’Ecotrail de Paris, j’ai rencontré Amaury, très sympathique représentant de la société SPORT, dont le stand ne pouvait être évité au salon nature, porte de Versailles.

Amaury m’a dévoilé les « secrets » de leur nouvelle collection de manchons, dont ce nouveau BOOSTER Elite, en me vantant les avantages d’un tel produit.

Le manchon Booster Original avait été créé en 2003 en collaboration avec le staff médical de l'équipe de France d'athlétisme du relais 4x100 et les médecins du centre de recherche et de développement de BV SPORT, le tout validé par des études scientifiques médicales. Depuis, BV Sport ,n’a cessé d’affiner ses recherches pour améliorer ses produits.

Habitué des manchons (dont je ne me sépare plus depuis des années mais dans une marque concurrente) j’ai bien écouté tous les arguments même si je suis resté un peu sceptique. Arguments souvent similaires dont celui que toutes marques se disputent, et dont l’objectif est d’améliorer les performances et diminuer les risques de blessures. (détail des caractéristiques du BOOSTER Elite ci-à gauche)

La première prise en main fut plutôt surprenante… de part de sa texture plus digne d’un maillage de précision que banal ou encore décoratif. Ce côté m’a séduit, en plus du nombre de coloris disponibles. D’un côté technique, contrairement à la concurrence, BV Sport offre un choix de 10 tailles, affinées en fonction du diamètre du mollet, de sa hauteur et de la pointure. Ceci permet idéalement de correspondre au mieux au différents gabarits. Chez la concurrence pour les plus connus, Compressport, Zéro Point et Kalenji proposent 4 tailles, Sigvaris 3. Contrairement à cette concurrence, le premier essai ne fait pas état de « compression », c’est-à-dire qu’on ne sent pas sa cheville ou son mollet pressé dans un étui serré. La douceur du textile y est aussi sans doute pour quelque chose. Idem lorsqu’on enlève le manchon, inutile de tirer comme un forcené pour en venir à bout, tout se fait naturellement, comme avec ses chaussettes.

Pour ne pas risquer de surprise trop brutale, j’ai effectué mon premier test BOOSTER la veille de ma course, sur un circuit de 12 kms alliant bitume et chemins, dont la plupart situés dans les jardins du Château de Versailles. Un sentiment de légèreté s’est vite approprié mon allure, me faisant presque oublier que je portais des manchons (dont la taille idéale m’avait été déterminée par Amaury après avoir pris les mesures sur les deux mollets). Après 1H10 de running, j’avoue avoir été bluffé par ce test que je n’ai pu m’empêcher de rééditer le lendemain sur l’ultra trail de 80 kms. Pari un peu osé sans doute mais qui, à l’issue de la course, a confirmé les dires de mon conseiller professionnel. Pas de douleurs aux mollets, ou encore aux tendons d'Achille, toujours aussi fragiles depuis mes blessures en 2013. Seules quelques crampes aux quadriceps étaient à déplorer, mais là, ce n’est pas la « faute » des BOOSTERS. Tout au long de ma course (9H36) mes mollets ont toujours été bien soutenus, avec ce sentiment de bien être qui ne me faisait jamais penser à cette compression parfois pesante ressentie chez certains concurrents. L’accumulation du dénivelé, qu’il soit positif ou négatif n’a posé aucune fatigue musculaire au niveau du mollet, ou de lourdeur, bien que l’organisme, lui, fut bien entamé par sa journée physique. J’ai, depuis cet ultra, effectué tous mes entrainements ainsi que mes diverses courses, plus ou moins longues, avec ces BOOSTERS Elite et avoue avoir depuis délaissé au « placard » mes anciens manchons « concurrents ». BV SPORT m’a vraiment conquis avec ce test « grandeur nature ».




Données fabricant :

1 - Compression du mollet
Système breveté par BV SPORT et validé par des études scientifiques. Pressions calculées et adaptées pour optimiser le rendement musculaire et vasculaire dur mollet : Respect des structures anatomiques. L’effet Contention/Compression progressif améliore le retour veineux, favorise l’oxygénation musculaire, tendineuse et ligamentaire pour optimiser ainsi la performance.
2 - Aéro Tribal Windows
Maillage spécifique allégé au niveau du tibia. Protection des structures sensibles pré-tibiales : périoste, nerfs superficiels et microcirculation.
3 - Asymetric G-Concept
BOOSTER asymétriques. Au plus près de l’anatomie et de la physiologie du mollet. Optimise le rendement des muscles propulseurs du mollet.
4 - Soleus Protect System
Maintien du tendon d’achille. Améliore la tonicité des muscles stabilisateurs du mollet et réduit les vibrations et oscillations parasites.
5 - Fil Céramique Next gen
Fil brins fins à section en croix chargés de nanoparticules à base de céramique. Ce nouveau fil favorise le retour veineux et améliore la régulation thermique.
6 - Calf Support
Tricotage renforcé au niveau du mollet. Améliore le maintien musculaire du mollet, réduit les mouvements oscillatoires parasites et les vibrations, cause de fatigue et de lésions musculaires.
7 - Médical Concept
La gamme Booster est conçue sur des machines à tricoter médicales circulaires et fait l’objet d’un marquage CE lui donnant ainsi le contrôle et la rigueur de fabrication d’un médicament.

Points positifs
Facile à mettre ou enlever
Légèreté, pas de sensation de serrage
Pas de sensation de lourdeur, de douleurs musculaires aux mollets ou aux tendons durant les efforts
Design / coloris agréables, modernes
Plusieurs coloris sont disponibles : bleu, vert, rose, noir, rouge, blanc et jaune.
Produit fabriqué en France !

Points négatifs
Pas d’indication de taille sur les manchons une fois sortis de leur emballage, contrairement à certains concurrents, pouvant laisser induire une erreur en cas d’entrainements collectifs ou achat de nouvelles tailles. Rectification faite par Amaury de BV Sport : la taille est bien indiquée sur la partie haute/interne des manchons, mais très peu visible en raison de la couleur.
Prix de 55 € qui peut paraître un peu élevé par rapport aux « adversaires », mais la qualité a peut-être ici sa part de responsabilité.

Retrouvez l'intégralité de mon "test", dans le n°25 du magazine endorphinmag.fr...



@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
01/11/2018 : 5.3k dans la Rance... mais glaglaglagla... ce sera la "Der'2018"
29/10/2018 : Après le FFA, place à la FFTRI de faire son "beurre"...
28/10/2018 : Run en mode free'shoes...
27/10/2018 : 6100m de nat. en eau douce... Records battu !!!
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35