28/07/2014

Raid des 2 Anses... ça, c'est fait, et BIEN fait !

posté à 12h10 dans "Saison 2014"



Hello,
dans la série "j'f'rai bien une course c'Week-end", je n'ai pas pu m'empêcher de me lancer un "nouveau" défi... merci Lise et Aym pour l'idée, lol.
Avant d'aller au boulot, rien de mieux qu'une petite dépense physique pour décompresser, relâcher les muscles, bref arriver "zen" dans une ambiance parfois tendue.

Mais pour ce "trip" il fallait participer en duo, et qui dit duo, dit avec une "fille" c'est mieux (les gars sont trop "mode compète" dans ce genre de course... moi l'premier). mySteff n'ayant pas la possibilité, comme pour le Raid'Kast, de m'accompagner, naturellement j'ai proposé à Elisa, adepte des séances de CAP made in nicospprunning les mardis et vendredis soir à St-Pierre de Plesguen (18H à la place de la gare). Un bon niveau de CAP (largement suffisant pour celui que j'ai actuellement) et des qualités de VTT 10 fois supérieures aux miennes... bref une équipière "aux p'tits oignons"...

Au programme donc de ce RAID...
--------------------------------
- 4.8 kms de trail + route
- 4 kms de kayak en mer
- 8.9 kms de trail + route
- 21 kms de VTT



Avec un fan club de supporters(trices)/photographes, ayant spécialement fait le déplacement pour l'occasion, difficile de passer inaperçu au milieu du peloton composé de 140 concurrents. Comme d'hab, des habitués/chevronnés de ce type de course et puis "nous", comme beaucoup, venus là pour nous amuser et prendre du plaisir.

Sous un soleil de plomb (près de 29°), à 12H25, le départ était donné, et malgré un peu de stress, Elisa ne s'est pas laissée bousculée par tous ces "fous furieux" partis comme des bombes, avec un départ à 300%. On était pourtant sur la ligne de départ, avec personne devant nous... sur la photos ci-dessous, on m'aperçoit à peine, avec mon dossard 82 et ma visière blanche, bref. Bon faut dire que certians avaient décidé de partir avant le "zéro" du décompte de Mme la mairesse, ce qui n'a pas aidé à bien se placer.


Crédit photo : orga Rd2A


Dès les premiers hecto, une fois les fauves partis, le peloton s'est vite affiné, mais la chaleur allait être UN facteur à ne pas négliger... s'hydrater toujours et encore, sans jamais squizzer une gorgée c'était la clé. A ce p'tit jeu je pense avoir bien géré ce cadre pour le binôme, même si j'avais oublié mon porte-idon... ça m'apprendra, du coup j'ai gardé le bidon en main pendant toute la CAP. La contrepartie : pas de GoPro ! Dommage, en kayak et en VTT il y a vait du beau spectacle.

Une gorgée par-ci, une par-là, environ tous les 700/800 mètres pour ne pas avoir le temps d'avoir soif et rester dans une condition optimale. Dans cette discipline qui n'est pas la préférée de ma coéquipière, tout se passe pour le mieux. Au point de revenir sur Lise et Aym'ric, qui nous avaient "mangé" dans le premier kil. De bonnes trajectoires, une allure régulière et sans se mettre dans l'rouge. La soleil rougit de plus en plus les bras et les g'noux, sans oublier les pommettes et le front, bref, tous ces p'tits de peau à vif. La chaleur est dure à supporter mais derrière nos lunettes noires on oublie tout ça pour rester concentrés avant la descente vers la plage du "vieux bourg" ou nous attendent les kayaks.

La mer est presque d'huile, et les "fan's club" nous encouragent avec une voix que personne ne pas combattre !!!
Comme à StCast, une fois le gilet enfilé je chope le kayak et direction la mer pendant qu'Elisa prépare les rames et m'aide pour la mise à l'eau.
Depuis la côte, nos "supporters(trices)" nous avoueront que le spectacle était magnifique... 75 kayaks jaune/orangés sur cette mer bleu transparente. J'vous rassure, nous avions conscience de notre privilège sur cette mer bleue, sous ce soleil radieux (enfin un soleil breton comme d'hab, mais chuuut faut pas l'dire aux touristes, sinon il vont vouloir venir...).

Bon j'avoue, 4 bornes de kayak (enfin 4.68 kms au final), quand on n'est pas des adeptes, ça use les bras, les jambes aussi pour aider à le diriger, ça fait travailler les épaules, les abdos, bref, une séance physique qui, après 27'18 de CAP, pour 4,87 kms, soit une allure de 5'36 au kil, n'était pas reposante. Il nous faudra 44'22 pour boucler cette belle balade aquatique, sans perdre trop de places au niveau du classement, même si ce n'était pas l'objectif de la course.

Toujours un public sympathique et motivant sur la plage des Sables d'Or en posant le kayak, avant de profiter du ravito pour faire le plein de sucres et remplir un peu l'estomac qui n'avait rien vu depuis 9 H le matin, lors du p'tit déj. Quelques photos encore pour immortaliser l'instant, merci mySteff, avant d'entamer la seconde partie de CAP ! Aym et Lise qui nous avaient doublés en kayak étaient désormais loin devant...
8.94 km (données de mon 910 Garmin), c'était la distance CAP à parcourir pour retourner au parc vélo. Malgré quelques petits bugs de fléchage, on gère la course en s'hydratant correctement, et en adoptant une allure régulière et adaptée au dénivelé et à la chaleur. Cette chaleur est pesante, mais bon c'est la Bretagne, on la connait et on l'apprécie aussi pour ça !

Après 2H09'47 de course, et 18.09 kms au compteur, soit après avoir bouclé la CAP, un peu dure dure pour Elisa sur les 2 derniers kils, en 58'07, soit 6'30 au kil, et après être revenus sur Lise et Aym, place à la dernière partie "roulante".



Le VTT, discipline par excellence de ma coéquipière, cycliste sur route mais très technique sur terrain "nature" allait me redonner du fil à retorde...
Je prends le lead sur la première partie, plate et roulante, allongé sur mon prolongateur. Dès la première descente je constate que je ne vis pas dans la même cour qu'Elisa... je luis laisse les commandes pour essayer de garder le rythme, mais là... je rame. J'ai beau essayer de suivre la trace, je suis à la ramasse. heureusement, les bosses "bitume" et les parties planes me permettent de revenir dans la roue.



On remonte une, deux, trois, quatre... au moins une douzaine d'équipes malgré les bugs encore plus présents côté fléchage... (il paraîtrait même que certains teams auraient, je pense sans le vouloir, squizzé une boucle au niveau du ravito...). Bref... on envoie toujours et encore. J'essaie de ne pas trop me faire distancer dans les descentes mais ma technique est loin de celle de la miss.

Plus que 5 bornes et... j'ai la bonne idée d'enlever une branche coincée au niveau de ma roue arrière et là... pfffff
Mer... l'épine enfoncée dans la chambre à air perd de l'air... Tant pis on fait la descente, mais à 100m de la fin, la chute est évitée de peu, le pneu est à plat et impossible de diriger le bike.

Énervé comme pas deux, je tente de réparer avec une bombe anti-crevaison... que dalle une vrai daube !!!
Tant pis, je passe en mode "changement de chambre à air"...

On se fait doubler une première fois, une seconde... je rage. tout ce boulot d'Elisa qui s'envole... Pu... de MER.. !!
La chambre changée je commence à regonfler, et là, je casse l'embout de la valve... bref...
Tant pis on repart on verra.

200m plus tard c'est tout vu... re à plat ! fais chi..
C'est r'parti, démontage, pneu, chambre... encore une équipe, deux, trois, quatre qui nous passent... la galère !

Je regonfle à l'arrache pour perdre le moins de temps, mais j'active les crampes qui, une fois reparti, vont me sécher dans la bosse. tant pis, "la douleur n'est rien", j'essaie de penser à autre chose. On remonte une, deux puis trois teams...

On limite la casse et je tente de reprendre le lead sur la portion plane qui nous ramène sous l'arche, Elisa remet un coup de pédale et le Team SPP termine malgré tout avec la "banane", fier de sa course...

1H28'10, ça aurait été notre chrono VTT, pour les 21.16 kms, soit quand même un 14.4 km/h malgré 5 voir 7 minutes d'arrêt réparation de crevaison. En VTT, ce n'est pas une moyenne "pourrie", surtout vu le D+...



Côté classement, sur 75 teams au départ, notre Team SPP se classe 55ème, et 8ème dans le classement des "mixtes" (sur 15), après 3H37'57 de course. Sous réserve toutefois de quelques "bugs" de chronométrage et de parcours pour certains team, vu les appréciations "facebook" en complément des retours entendus lors du ravito de fin de course...
Pour une première, Elisa a fait du très bon boulot, une bonne gestion pour minimiser la difficulté en CAP, avant de survoler le VTT.

Sur 75 team, nous avons pris le kayak en 71ème position. 66èmes après le kayak, nous avons entamé le VTT à la 65ème place... pour en reprendre "encore" 10 malgré ma crevaison... c'est ce qu'on appelle une progression idéale, commencer doucement pour finir "surement".

Bravo miss !!! Merci Elisa pour cette belle course et désolé de t'avoir retardé à cause de ma pu... de crevaison...
On r'met ça quand ?

Toutes les infos sont sur le site de l'orga ICI.

@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K
15/09/2018 : 2019... un 4ème triathlon version XXL
12/09/2018 : Marathon de Tallin... et de 22 !
03/09/2018 : Marathon de Tallin... J - 5
28/08/2018 : Marathon de Tallin... J - 11


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35