13/09/2015

Tri de Betton : la "puce" m'a tiré l'oreille !!!

posté à 16h23 dans "Saison 2015"

Hello,
par un bel après-midi ensoleillé au grand dam de Météo France qui avait prévu des averses et un temps couvert en début et jusqu'en milieu de semaine...) je suis arrivé "cool", et avec un peu d'avance dans ce territoire "betonnais" qui j'avoue, ne me paraissait pas si familier qu'il y a quelques années...

Je ne me sentais plus en terrain habituel, ni conquis, plutôt "étranger" à ce milieu. Heureusement, quelque têtes comme "Bébert" (mon sauveur de carte bleue), Yves, Xavier, François, Stéphane, Charlotte, Delphine, Bretrand, Franck bien sûr et sa petite championne "lola"... sans oublier Hervé et Michel, les deux anciens collègues du CRICR. Bref... de quoi me remettre un peu dans "l'bain"...

Contrairement à mes années tri, là, pas déchauffement en C.A.P avant... je n'en n'éprouvais pas spécialement l'intérêt, ni l'envie.

Et là... THE boulette !!!
A 3 minutes du départ, dans le SAS d'accès à l'étang, en papotant avec Bébert et Yves, je me rends compte sur je n'ai pas ma puce... elle est... dans ma voiture, à 800m de là !
2 solutions s'offrent à moi :
1 - tenter en courant d'aller la chercher après avoir récupéré mes clefs dans la sacoshe de selle de mon bike, avec la quasi certitude de rater le départ !
2 - faire la course sans puce, ne pas être classé !

Je descends le haut de ma combi et c'est parti, pieds nus, à watt'mille à l'heure, entre graviers, pelouse et pontons, en direction du Juke pour extraire la puce de son sachet, la "velcrotiser" à la cheville, fermer le coffre, planquer la clef et repartir à donf, toujours pieds nus, vers le SAS de départ...

Ouf, le briefing a pris du retard !!!

Je suis trempé, j'ai un peu mal sous les pieds, et je galère à remettre le haut de ma combi, mais bon, le pire est évité ! Comme ça je me serai échauffé, sans le vouloir ! lol


Crédit photo : St-Grégoire Triathlon - page facebook


Vers 16H15/20, le départ est enfin donné... pour les extra-lucides, je suis presque tout à gauche sur la photo, au premier rang !
L'eau est à 17.5°, c'est top, par contre on a pieds quasi partout, dans la vase et les graviers par endroits.
Je prends quelques "tartes", en donne quelques unes pour essayer de garder une ligne à peu près droite dans la meute sauvage. L'eau est plus que trouble, au point de croire par moments avoir des feuilles sur les lunettes tellement c'était sombre une fois la tête sous l'eau... bref, ça change de l'Ironman de Nice !

Le parcours est moins compliqué que je le pensais, je réussis à bien caler ma respiration et surtout ne pas "me noyer". Les 16 minutes passent très vite, je suis plutôt ravi en regardant le Garmin de n'avoir pas été trop à la ramasse, et surtout à voir encore pas mal de "dauphins" derrière.

Je sors à la 175ème place, après 17'21. Je sais pour les nageurs c'est énorme, mais pour moi c'est déjà bien. Par contre avec une transition de 1'57, je "ch..." dans la colle. La P... de puce me fait galérer pour enlever la jambe gauche de la combi et me fait perdre énormément de temps. Je prends donc le bike après 19'17 de course.

Et je décide de me faire plaisir...

Le circuit est très sélectif, mais bon, il va être super rapide !
Je démarre doucement dans la bosse avant de remettre quelques dents sur le plat, mais "calmement" pour récupérer un peu de souffle et boire quelques gorgées de H4 by Affysport. Petit à petit je commence à trouver les jambes, tout en restant sur la petit plaque Osymétric de 39 et le petit pignon de 12. Je mouline mais ça fait du bien. Pour la plaque on verra au tour prochain...

Je boucle la première portion de 8 kil en 15'09, soit un "petit" 31.68 km/h de moyenne.
Dès la sortie du virage je renvoie les watts et c'es parti pour la deuxième boucle. Je suis de mieux en mieux, mais je sais que la troisième va me faire mal... je suis un cran trop rapide... mais malgré tout je passe la plaque de 50 pour les 2 derniers kils. A 800m de l'arrivée, je ralentis légèrement avant la descente pour dégrafer mes adidas'tri et reposer le pieds dessus, histoire de gagner un peu en transition. 14'13 pour le second tour, soit 33.76 km/h de moyenne. Pour un gars qui n'a repris que depuis 10 jours... ça pourrait être pire, non ?

La dernière boucle se fait sentir dès le départ et la montée de l'église. Je reste assis sur la selle pour mieux la maîtriser, et dès le rond point, je me mets en danseuse pour attaquer le plat comme il se doit. Je lâche encore des gars, dont quelques uns qui ont "oublié" qu'il n'y avait pas le droit au drafting !!!
Je peine un peu dans les bosses et les faux plats. J'aurais du ralentir pour mieux aborder la C.A.P, mais j'avais trop envie de me faire plaisir à vélo, alors je remets la plaque pour terminer !
14'51 pour cette dernière portion... 32.32 km/h quand même. Au final je boucle la portion de 24 km bike en 44'13, soit un 32.57 km/h de moyenne. Je remercie mon Myrock, il m'a bien aidé !

J'ai récupéré 69 places au général, quand même !

La transition est cette fois-ci plus rapide, avec seulement 1'22, le temps de traverser tout le parc avec le bike, le placer dans son rack, virer le casque, mettre les kalenji Race et ma visière BV Sport et zouuuuu.

NOTA : j'ai toujours du mal à comprendre que la plupart des triathlètes, aguerris, gardent leurs chaussures aux pieds pour courir dans la transition, et que d'autres ne prennent pas le temps de s’entraîner à conduire leur vélo en le tenant simplement, d'une main, par la selle... quand on a les deux mains au guidon, ou l'une sur le guidon et l'autre sur la selle, on perd du temps et de l'aisance. lol

Bref, dès les premiers hectos de C.A.P je suis dans le rouge !
Y'a bien longtemps que je n'ai pas bossé mes transitions et avec mon "gros" vélo j'ai les cuissots explosés. J'ai l'impression d'avoir des jambes en coton. La première boucle de 1.7 kils est difficile. Je me fait bouffer par un bon paquets de gars doublés à vélo. Je m'accroche malgré tout à être régulier, entre 5'05 et 5'20 au kilo. 8'46 pour cette 1ère boucle, soit 5'09 au kil, de moyenne...
La seconde est plus "facile" puisque les jambes commencent à retrouver leur allure... mais ce n'est que psychologique puisque je boucle "la boucle" en 8'54, soit une moyenne de 5'15.
Dans la dernière, il y a de moins en moins de coureurs, les espaces se sont allongés, et je me fais encore "manger"... mais j'en mange aussi. Je remets un peu de jus dans les "neurones" et me motive en me fixant des "cibles"... Je repends quelques secondes par-ci, quelques secondes par-là.
Comme à mon habitude j'avale en accélérant les derniers hectos, pour passer la ligne après 1H30'27 de course. 7'55 pour cette derrière boucle, soit un 4'39 au kil de moyenne, comme quoi, quand on veut, on peut !

Au classement, je prends la 146ème place sur 260 partants... plutôt satisfait et content de ma prestation. Avec si peu de training après 2 mois d'arrêt il fallait oser, alors j'ai osé.
Tous les voyants semblent au vert pour l'Ironcorsair !



@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K
15/09/2018 : 2019... un 4ème triathlon version XXL
12/09/2018 : Marathon de Tallin... et de 22 !
03/09/2018 : Marathon de Tallin... J - 5
28/08/2018 : Marathon de Tallin... J - 11


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35