25/06/2017

Le + grand 10 km de toute la France était à Pacé... mais pas le plus rapide !

posté à 17h25 dans "Saison 2017"

Hello,
malgré les contre-indications d'Erwan, mon cher ami Kiné qui m'a débloqué le dos hier, j'ai quand même décidé de prendre le départ de ma 9ème course cette année.

Le niveau actuel est plutôt "déplorable" mais bon au moins ça me fait un objectif avant l'été et ça permet de concrétiser des sorties, entraînantes ou pas, tout en retrouvant des ami(es).

Dès le début de l'échauffement le ton a été donné, rouillé comme un coucou des années 50 au niveau de mes tendons achilliens, il m'aura fallu plus de 10' pour commencer à me sentir mieux, attention, je n'ai pas dit "bien". Quelques papotages plus tard, direction la ligne de départ.
Pour une fois je suis resté "modeste" en ne me mettant pas, comme à mon habitude, en première ligne. J'aurais pu, ce n'était pas interdit mais bon, il faut désormais rester réaliste.

A 10H, le départ a été donné comme dans les 9 autres villes de France de cette opération "les 10 km de l'hexagone", à savoir : Beaumont les Valnaces (26), Cabourg (14), Fay aux Loges (45), Le Plessis Belleville (60), Paladru (38), Paris (75), Pointe à Pitre (97), Pusey (70), St-Louis de Montferrand (33) et Wasquehal (59).

Bien qu'étant au 5ème ou 6ème rang, difficile de partir correctement au coup de pistolet, sans piétiner sur place (il m'aura fallu 3" pour franchir la ligne de départ).
Après une centaine de mètres je réussi à caler mon allure pour tenter de rester régulier. Mais la pente légèrement descendante est entrainante, ce qui m'aide bien même si je ne cesse de me faire "bouffer" par une horde de runneurs(euses).

Le souffle ? Les jambes ?
Je ne sais pas ce qui ne tourne pas rond mais il y a quelque chose, tant pis on verra plus tard.



4'09 pour le 1er kil et 4'23 pour le second au moment de franchir la ligne de départ qui clos cette petite boucle de départ. Et dire qu'en 2010 je tournais à 3'45 au kilo... pffff

Le 3ème kil qui suit est en portion descendante mais malgré cela, le chrono ne me donne que 3'36.
Là dans la tête je commence déjà à gamberger en me disant : 4'30 x 10 ça me fait un 10k en 45', mais sachant qu'à partir du 6ème ça monte, je vais encore tutoyer le 46' voire le 47'. C'est dur, très dur à encaisser.
On a beau me répéter : "tu n'as plus le même âge", "tu vieillis", "ça c'était y'a 7 ans", etc... je ne peux pas m'y faire, surtout quand un gars comme Robert G. (ami et ancien collègue né en 54) me double (il finira en 41'45 3ème "seulement" de sa caté V3). L'âge ne fait pas tout, arrêtez avec ça, merci !
Bref...



Les 3 et 4èmes kil sont bouclés en 4'36, malgré le faux-plat descendant qui nous amène au 5ème, passé en 4'33, soit 22'25 après le départ.
La gorge est très sèche alors je profite du ravito pour saisir une bouteille d'eau que me tend gentiment une bénévole, pour ingurgiter quelques centilitres en essayant de maintenir la cadence. Pas évident je le conçois mais bon, j'ai déjà assez perdu de temps comme ça et puis ce n'est pas un marathon, pas le temps de s'arrêter.

A partir de là, la course se durcit, le dénivelé s'accentue positivement même si sur les 10k il n'est que de 46m (données garmin). Le soleil qui est venu s'associer à la fête n'aide en rien. Je m'aide de mes bras pour tenter de garder une allure régulière mais j'ai l'impression de traîner une remorque. Aucune sensation d'aisance ou de facilité.
Bien qu'ayant mes nouvelles Asics Noosa Tri 11 au pieds, je reste scotché au bitume.



4'46 puis 4'45 pour les 6 et 7 kils avant de passer le 8ème en 4'50.

Le D+ se "négativise" un peu alors j'en profite pour allonger un peu la foulée en me penchant un peut vers l'avant.
Il faut que je termine en moins de 46', ce sera l'objectif du jour.

4'29 pour le 9ème. Ma tête calcule et se dit qu'il faut boucler le dernier kil en moins de 4'37 pour tenter de réussir cet "objectif" si peu prétentieux soit-il.
Je remets un coup de collier et dans la dernière portion de 500m, légèrement montante je donne ce qui reste. La gorge est sèche, les lèvres gercées et le souffle aléatoire mais je m'accroche.



45'43... voilà c'est fait. Difficilement mais c'est fait. Dur d'accepter que mes belles années sont loin mais j'espère toujours que je reviendrai un peu d'ici quelques temps... l'espoir fait vivre, c'est déjà ça. pour l'anecdote je me classe 287ème sur 800.
Jaouad de Vezin est loin devant avec 41'59 et Michel (V4 né en 46) "juste" derrière après 1H04'31. Steff me talonne à à peine 1'.
Bravo à toutes et tous, merci à l'orga et à ses bénévoles, ainsi qu'à Franck pour ses photos.

Tous les résultats sont ICI sur le site de Breizh Chrono.

Maintenant... pas grand chose au programme.
Je pense laisser passer l'été sans dossard avant, peut-être, de prendre le départ du semi de St-Malo > Cancale début septembre et le Marathon des Ecluses en fin de mois.
Mais ça... ce s'ra en fonction de beaucoup de choses, paramètres, éléments, etc...

@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
21/10/2017 : Un p'tit relais pour garder la forme... sur le Marathon relais de Rennes.
25/09/2017 : Un Sub 4 pour mon 20ème marathon...
22/09/2017 : Le "figurant" du 20ème Marathon... ce s'ra moi.
17/09/2017 : 2ème place au Marathon de la Vie... enfin... au 1er relais !
10/09/2017 : Un début de Marathon... pour la vie :)
31/07/2017 : CAP, déjà 400 kils... pour aller au taf !
02/07/2017 : Une heure de vol... au dessus d'un nid de silence !
09/06/2017 : 13 kils en mode "trail"... pour le Team Breiz Kalenji.
27/05/2017 : Copenhague, c'était mon 19ème marathon...
16/05/2017 : Décollage imminent pour DK'land !


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35