12/09/2018

Marathon de Tallin... et de 22 !

posté à 02h10 dans "Saison 2018"

Hello,
et voilà, je viens d'accrocher à mon palmarès, un 22ème marathon "sec".

Bien que mes tendons aient souhaité, une dizaine de jours auparavant, ne plus me donner la chance de faire un "bon chrono" à ce marathon de Tallinn, en Estonie, vous me connaissez suffisamment maintenant pour savoir que j'y suis allé quand même.

Au passage je tiens à remercier Erwan, mon kiné pacéen pour son beau boulot et ses bons conseils qui m'ont permis de prendre le départ de cette course dans un état moins pire que je l'aurais imaginé.
Arrivés le vendredi soir avec mon fiston, nous avons rejoint Patrice, le "breton local". Malgré tout fatigués après les 2H de TGV, 1 H de RER et 3 H d'avion, ce fut une bonne nuit qui nous attendait chez notre hôte Katia.
Le samedi j'avais prévu de ne pas trop marcher mais bon, nouvelle ville nouveaux visuels...
prise de dossards et balade le matin avant le 10 k de Clément. Pour une 1ère, il a fait fort le fiston. Après 53'52, il se classe 1077ème sur près de 6000 concurrents et cerise sur le gâteau, 1er français de la compétition, et devant Mme l'Ambassadrice de France en Estonie :)
Bravo Clément pour ton 1er 10k, maintenant continue à progresser pour un jour me servir de lièvre.



Avec mon dossard 343, un lever à 6H00, un peu de pain brioché et du nutella j'étais près pour le départ de mon 22ème marathon.
Je rejoins Patoche sur la ligne pour quelques parlottes, une photo et quelques encouragements avant de me placer dans le SAS des dossards 301 à 1000. patoche est 2 SAS plus loin, dommage, il aurait pu être devant moi une fois sur cette course, lol.



A 9H00 le départ est donné et après 10 secondes je franchis la ligne derrière les "stars"? Pas possible de mettre sur la ligne (pour une fois), le SAS était trop surveillé, tant pis.
Les premiers kils sont plats et descendants ce qui me permets de m'échauffer tranquillou. Les tendons piquant mais sont très supportables alors je déroule, au feeling.
25' au passage des 5 kils, 50' au 10 et 1H15 au 15ème. L'allure est un peu haute mais je sqais que ça ne va pas durer.
Depuis quelques kilomètres déjà les douleurs tendineuses sont plus élevées.
L'allure diminue... je passe le 20ème en 1H42'56... près de 3 minutes de "perdues" en seulement 5 kilomètres.



J'ai de plus en plus de mal avec le tendon gauche, dès que je le pose la douleur est aiguë et m'empêche de garder une foulée correcte.
Le 25ème panneau est bouclé en 2H12'30, dur dur de garder la tête "froide".
Je croise Patrice qui tient l'allure avec le ballon des 4H. De mon côté l'allure diminue encore et encore avec les successions de coups de cul dans cette zone.
Le "mur du 30"... mythe ou réalité ?

Je calcule et re-calcule encore... avec mon allure qui oscille aux alentours de 6'30 au kilo je n'ai d'autre choix que d’accélérer si je veux espérer le sub 4 espéré.
Je ne sais pas où mais je trouve les forces suffisantes pour conserver cet espoir.
Les tendons ? Je n'en parle même plus j'ai les chevilles en feu. A chaque ravito je m'arrête pour prendre le temps de boire de l'eau et du "vichy", boisson énergétique estonienne :)
Je repars aussitôt et j'ai sans cesse les yeux rivés sur ce p't'1 de chrono... ça va être chaud...

La longue ligne droite aller-retour de "Paljassaare Tee" est "mortelle". C'est long, sans visuel intéressant ni de "supporters". Malgré tout les 5.4 bornes sont bouclées à 6'18 au kil. Je limite la casse mais le ballon des 4H approche.
Patrice a flanché, les 10 minutes qui nous séparaient ont doublé et il semble "cramé" mais n'oublie pas de m'encourager.

Il ne reste plus que 5 kilomètres à tenir mais les quadris se crispent à chaque foulée, ce qui, avec les douleurs des tendons devient insupportable.
Le ballon des 4H me dépasse au 40ème. J'ai beau essayer de le tenir mais inévitablement il s'éloigne.
Psychologiquement c'est dur à accepter et le mental de 2009, à Embrun, n'est plus là.
Je le vois s'en aller sans pouvoir le retenir. Mais bon pas d'bars, pas d'chocolat, pas d'jambes, pas d'sub 4.

Après 4H et "seulement" 57 secondes, je franchis la ligne salvatrice (4H00'47 en réel de ligne à ligne), avec mon drapeau fétiche, en même temps que certains semi-marathoniens. A ces bretons, on ne les changera pas...



Je me classe 1168ème sur 2489 partants et 2ème français... à seulement 3 minutes du premier, une petite consolation, rien ne se perd tout se prend, lol.

J'avoue être un peu déçu, comme en 2014 à Val de Reuil (4H00'43) mais bon c'est comme ça.
J'ai rempli 2 objectifs sur les 3, le marathon est fini et devant Patoche (qui terminera après 4H35) pour la revanche de Malte, maintenant il nous faudra faire la belle.
L'occasion peut-être de remplir le 3ème objectif... avec le Sub 4.
Alors Patrice, prêt pour le challenge ? On tente Paris en 2019 ?

Bon allez, pas de plans sur la comète, on verra bien, prenons le temps de nous reposer et de nous soigner, nos tendons en ont besoin.


Petit clin d’œil... d'un "flic" breton


@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

PS : j'oubliais, Tallin est une petite ville sympa, avec de beaux décors. Le temps d'un WE ou plus si vous pouvez, n'hésitez pas à aller y faire un petit tour c'est sympa :)
Voici quelques vues "rapides" :












 


Autre news:
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K
15/09/2018 : 2019... un 4ème triathlon version XXL
03/09/2018 : Marathon de Tallin... J - 5
28/08/2018 : Marathon de Tallin... J - 11
24/07/2018 : Triathlon M de Feins... voilà c'est fait !
10/07/2018 : Triathlon M de Feins... J - 12
02/07/2018 : R.I.P collègue...
21/05/2018 : Triathlon S de St-Grégoire... ça, c'est fait !
19/05/2018 : Triathlon de St-Grégoire... J-1
11/05/2018 : Ironman "S" de St-Grégoire... by Myrock diffusion - J-8


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35