27/05/2016

Ironcorsair... plus que 12 jours avant d'en "baver"...

posté à 20h47 dans "Saison 2016"

Hello,
et oui le temps passe vite, très vite ou trop vite parfois, quand il ne semble pas une éternité en fonction de certains événements.

Il y a un an j'y pensais surement déjà, avant qu'en décembre, après ma sélection au jeu KERMARREC qui m'a permis de recevoir 1500 € pour réaliser ce "rêve" sportif je m'y suis inscrit ; et depuis, j'ai commencé à m’entraîner.
Comme pour chaque entrainement, il y a eu des hauts et des bas... plus de bas d'ailleurs en raison d'une forme fragile parfois, de douleurs physiques mais aussi morales (on a la vie que l'on mérite alors il ne faut pas s'en plaindre et faire avec en essayant de regarder devant et plus derrière même si c'est parfois difficile...), de manque de motivation certaines semaines, d'envie aussi, de peur peut-être de ne pas y arriver, le stress aussi de n'avoir pas encore tout mon matos, comme ma trifonction, bref...

Dans moins de 3 semaines désormais il faudra que je me présente le samedi pour récupérer mon dossard qui me permettra de prendre place le dimanche matin, à 7H00, sur la plage du sillon et débuter les 3.8 kms de natation. Après une bonne heure et demie de bain, il me faudra enfourcher le vélo pour gérer entre 6H30 et 7H00 les 186 bornes de pédalage avant de terminer en courant jusque la Varde et boucler les 42.195 kms de la troisième et dernière épreuve de la journée.
Le marathon aura plus des allures de promenade très souple que de course mais peu importe, l'objectif sera UNIQUEMENT de finir dans les temps. J'aurai 16 heures pour tout boucler...


Training'day, sortie d'eau à l'australienne dans l'étang d'Apigné à Rennes


Plus les jours approchent et plus la pression monte et les questions se posent et me trottent dans la tête, sans trouver de réponse. Les deux semaines qui s'engagent seront les dernières réellement physiques, la dernière sera plutôt axée sur le repos.

D'un côté j'ai hâte d'y être pour profiter de cette course mais de l'autre je freine des 2 Kalenji pour repousser encore l’échéance en me disant que je ne suis pas assez bien préparé, qu'il me faut encore du temps... mais ça c'est impossible de rallonger le temps alors on verra bien ce que ce 12 juin me réservera.


Training'day, sortie CAP sur le halage avec la côte de la Chapelle de St-Médard sur Ille


Je n'ai qu'un impératif non négociable, passer cette P'T1 d'ligne d'arrivée avant la fin du chrono maxi...
Merci O.R pour les photos.

@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


25/05/2016

Courir pour "sauver" les tortues marines polynésiennes...

posté à 05h12 dans "Saison 2016"

Hello,
dans la série "je ne cours pas pour rien"... voilà une façon originale de "rentabiliser" ses kilomètres pour ne pas les mettre "à la poubelle".

La Fondation Nature et Découverte en collaboration avec l'association Te mana o te Moana, asso qui agit au quotidien pour la protection des tortues marines de Polynésie Française, vient de lancer l'opération 1 km parcouru = 1 € reversé à l'asso.

Tout le monde peut participer à cette action, en marchant ou en courant, mais tant qu'à faire se s'rait dommage de se la jouer sans transpirer un peu, non ?
Pour participer c'est tout simple, il faut juste vous inscrire et avoir une montre gps qui enregistre les kms parcourus, sans oublier de les transférer sur votre plateforme Garmin, Suunto, Polar, Strava, etc...

Tout est expliqué ICI

Il est aussi possible de faire transférer ses kms via votre smartphone, en utilisant les apps Runtastic, Strava, RunKeeper, etc...
Pas besoin non plus d'être une "STAR" de l'équipement, heureusement.

Et pour mettre un poil de challenge dans le trip, il faut composer une équipe de 4 concurrents.
Plus on est de fous, plus on... accumule les kils.
Une façon aussi de se motiver à ne pas être la lanterne rouge du quatuor !!!

Il faut, d'ici le 5 juin, faire un max de kilomètres, et tenter de relever les 3 challenges, challenges expliqués ci-dessous.

- courir ou marcher 3 heures
- effectuer 3 sorties de 5 kms
- courir ou marcher 35 kms



Les compteurs s'activent automatiquement, dès que vous transférez l'activité de votre montre ou appli sur le site du défi des Foulées.

Le but est de compléter les 3 challenges avant la date d'échéance.

Le 5 juin, après tout cet entrainement, il ne vous restera plus qu'à courir 10 kms...



Une fois les 3 challenges validés et 10 kms de parcourus le 5 juin vous participerez au tirage au sort qui vous permettra peut-être de partir en Polynésie Française, découvrir la clinique des tortues...

N'hésitez pas non plus, en guise de soutien, à fleurir le mur du site du défi avec vos clichés de sorties... comme je l'ai fait ce midi, après ma sortie de 15 kils, sortie utilisée pour aller chercher mon tee-shirt au magasin Nature et Découverte de Rennes, das le centre colombia.

NOTA : téléphonez avant, à priori ils m'ont donné le dernier en taille M...



Par contre tardez pas, il vous reste moins de 15 jours pour boucler les 3 challenges et finaliser le 10 kils le 5 juin... sinon vous n'aurez pas d'autre possibilité de visiter la clinique des tortues que par internet...

Vous pouvez déjà allez y faire un tour virtuel... c'est ICI

@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


23/05/2016

Prépa'Iron - Semaine n°21

posté à 09h58 dans "Saison 2016"

Hello,
que le temps passe vite...
Déjà 21 semaines d'entrainement de passées depuis début janvier pour cette compétition qui se déroulera le 12 juin prochain.

Plus que 2 grosses semaines de prépa et après, une cool pour arriver "serein" et "reposé" le jour de la course.

La 21ème fut donc assez souple, avec des entraînements moyens en terme de timing, axés plus sur le fractionné et la nat en eau libre.

Lundi, 2H de bike, suivis d'une heure dix de CAP souple pour ré-habituer les gambettes aux transitions. Visiblement elles ont l'air de s'en rappeler, mais quand il faudra aligner un marathon après les 186 kms de bike, je ne sais pas si elles apprécieront vraiment, lol.
Mardi, près d'une heure de nat dans l'étang d'Apigné à Rennes, soit environ 2800m. Je dis environ parce qu'avec Garmin, on était à 4200m vu ses erreurs de captage GPS... plutôt sympa dans une eau tiède et calme.
Le seul soucis c'est que c'est "trouble", on ne voit pas ses mains quand on nage là-dedans !!!

Mercredi, ce fut repos, pour une fois... avant de rattaquer le jeudi par une séance de CAP, mais assez difficile. Le but était de faire 7 séries de 1000m à une allure de 4'15/20 au kil. Dès la première longueur, faite en 4'23 donna le ton... 4'33 dans la seconde comme dans la troisième avant de passer à 4'46 pour les deux suivantes. Du coup j'ai stoppé court après la 5ème pour arrêter le "massacre". Pas de jambes, pas de souffle, bref, pas dedans pour envoyer du lourd. Décidément il ne fait pas bon prendre de l'âge.

Vendredi, avec un beau soleil, il aurait été dommage de ne pas enfourcher le myRock pour aller rouler un peu.
Bon côté logistique j'avais tellement de trucs à gérer que la séance fut "raccourcie". 70 bornes tout de même en 2H15, soit un p'tit 31.5 de moyenne malgré le vent de face au retour de Combourg et les traditionnelles bosses.

Samedi, lever tôt pour 50 minutes souples, que dis-je TRES souples à jeun. Idem à jeudi, pas vraiment de pattes pour avancer correctement mais bon y'a des jours, ça n'veut pas alors on s'dit : "demain est un autre jour".

Le lendemain donc, debout à 7H pour une heure de nat en eau "trouble", dans l'étang d'Apigné, en plein soleil avant le déluge de la fin de matinée et de l'AM.

Allez, plus que 2 s'maines comme ça et puis après y'aura plus qu'à s'reposer pour attaquer l'Ironcorsair après une semaine cool.

Voici le détail des sorties :




- Lundi - CAP : 30' d'échauffement - 10 x 400m / RIS = 100m - RAC 15'
- Mardi - BIKE : Sortie longue, reco des deux boucles du circuit Ironcorsair
- Mercredi - NAT : Etang du Boulet, Feins 1H15
- Jeudi - CAP : 2H souple sur le halage
- Vendredi - Enchainement BIKE (2H) + CAP (1H)
- Samedi - REPOS
- Dimanche - NAT : Etang d'Apigné

@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


22/05/2016

Nager en eau vive... c'est "troublant" !

posté à 10h46 dans "Saison 2016"

Hello,
la nat ne m'a jamais tellement attirée.
Peur de l'eau ? De la noyade ? Stress d'un milieu parfois hostile ?
Je ne sais pas mais toujours est-il que pour être et rester un triathlète il faut faire des longueurs de piscine, l'hiver, mais croyez moi, quand on n'aime pas ça c'est ch...
Du coup, l'arrivée des beaux jours et du réchauffement de l'eau permet de s'évader un peu et quitter ces satanées lignes, (certes malgré tout très utiles l'hiver)pour nager dans l'immensément grand.
Le seul soucis c'est qu'en mer l'eau est assez fraîche contrairement aux étangs, mais elle reste relativement claire à l'inverse.

Ce matin encore, dans l'étang d'Apigné je ne voyais pas mes mains en nageant et j'avoue que c'est un peu "dégoûtant" de nager en eau "trouble". Ça change de l'Ironman de Nice et son eau claire qui nous permettait de voir les méduses à plus de 5 ou 6 mètres en-dessous de nous.

Et s'il n'y avait que la couleur... qu'est-ce qu'il y a dans cette eau qui la rend si trouble ? Et il faut bien avouer qu'on en avale un peu en une heure de nat... beurkkk

Mais bon il vaut mieux ne pas y penser. Dans 3 semaines le goût salé de cette mer surement elle aussi polluée de carburants pétroliers et autres déchets en tous genre nous fera oublier la "crasse"... on s'ra trop occupé à se dire (enfin moi c'est sûr) : "P'T1 quand est-ce que ça se termine cette galère aquatique !" lol

J'espère juste que mon Garmin dans un bon jour de captage GPS et me fera une trace propre pour ne pas ressembler à un électrocardiogramme comme ma sortie ci-dessous, faite mardi*.



Celle de ce matin fut plus propre... merci d'avoir optimisé le tracé !



@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

* : j'ai corrigé la distance indiquée ici de 2800m, Garmin ayant enregistré 4200m pour ce tracé.

 


20/05/2016

L'Île d'Arz... retour sur un 10 kms "chaud"

posté à 21h18 dans "Saison 2016"

Hello,
après une nuit de vendredi remplie d'échauffourée et de casses de magasins dans le centre de Rennes, émeutes pendant lesquelles nous avons du prendre sur nous pour rester" calmes" et professionnels, notamment lors des interpellations effectuées, j'ai pris le temps de dormir 2H30 avant d'entendre le réveil lancer sa douce mélodie...

Un p'tit déj rapide avant d'enfourcher la moto pour 1H30 de route en direction du Morbihan, Séné plus précisément près de Vannes.
A 10H30, "hop" dans la vedette pour accoster 15 minutes plus tard sur l'Île d'Arz.

Le soleil tape déjà pas mal, mais le vent nous raffraichit un peu.

Quelques minutes d'échauffement avant de se placer sur la ligne de départ, aux avant-postes, comme d'hab.
Le départ qui devait être donné à 11H30 a pris une trentaine de minutes de retard en raison des retardataires...

3, 2, 1... Biiiiiiiiiiippp et c'est parti sous le son de la corne de brume !


Crédit Photo : escotandre.fr


Le départ reste calme même si le dossard 130 à mes côtés décide de conserver le lead... Je m'accroche à ses côtés pendant 150 mètres avant de lever le pied et laisser passer la "vraie" tête de course après 250/300m. Nous sommes près de 600 participants sur cette course et chaque mètre qui se déroule voit les concurrents me dépasser.
Je boucle le 1er kil après 3'59... mais déjà les jambes commencent à "tiquer" un peu, le palpitant aussi sur sur premier faux-plat montant.

Il fait chaud et le ravito placé vers le 6ème kilo va sembler très loin.
Le circuit alterne portions bitumées et chemins, une vraie course nature ! Le décor est splendide.

Après un second kil en 4'18 et un troisième en 4'24, je commence sérieusement à manquer d'eau, la gorge est sèche et le vent n'arrange rien.
Le changement de revêtement et les faux-plats pour ne pas dire les p'tites bosses commencent à faire mal...

4ème kil en 4'31, 5ème en 4'34... dur dur !

J'essaie de me projeter en tirant des plans sur la comète mis je n'arrive plus à calculer en courant.
Je continue et "enfin" le ravito !!!
Je m'arrête pour saisir deux gobelets d'eau et reprends en marchant vite le temps de les boire, mais bizarrement j'ai beaucoup de mal à avaler ça, comme si la gorge n'en voulait pas... bref je repars et tente de remettre des watts pour récupérer le temps perdu.

Je boucle malgré tout le 6ème kilo après 4'29... mais derrière c'est la cata, 4'40 puis 4'49 et 4'46.
Je n'ai plus de jus et la ligne d'arrivée me semble encore très loin.

Mais en jetant un oeil sur la garmin je vois que les kilomètres restants se sont transformés en hecto puis en mètres avant d'apercevoir l'arche finale.
Je vois le compteur qui défile et qui indique 44'55, 44'56, 44'57, 44'58, 44,59 avant de de passer, après 45'00 la finish-line.

45 minutes tout pile (enfin avec 32 centièmes) soit une allure moyenne de 4'30 au kilo, difficile de faire plus juste !

Mais malgré tout je suis EX-PLO-SE...



Je savoure malgré tout mon chrono même s'il n'a rien d'exceptionnel. Je relativise en me disant qu'avec ces conditions météo, le circuit vallonné et aux différents revêtements, la fatigue d'une nuit agitée et physique, sans oublier le peu de sommeil et la route, j'aurais pu faire pire. Déjà c'est mieux qu'à St-Greg, Etampes ou encore St-Jouan qui eux étaient des 10 kils 100% bitumés.

Encore une course à mon actif sur laquelle je m’octroie une 68ème place satisfaisante. C'était la dernière avant l'Ironcorsair...
Une course à faire, vraiment sympa et pas monotone du tout, dans un décor de "rêve".

Sans oublier la galette saucisse offerte à l'arrivée !



... à laquelle j'ai associé un Breizh'Cola version agrumes...



@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 




» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35