12/10/2020

Trails du Sancy... retour/retex sur un WE enneigé !

posté à 20:44 dans "Saison 2020"

Hello,
je me rappelle ce WE de septembre 2009 où, après m'être fait flashé à 96 kms/h, retenu 91, dans la portion de 2x2 voies quittant l’autoroute du Mans menant à Tours, j'arivais au Mont Dore...
Du soleil plein les yeux, une température estivale où le tee-shirt était de mise et des jambes pleines de fournis pour mon 1er "vrai" trail...

Fini les "courses natures" locales, place au "vrai dénivelé", aux pitons auvergnats, même si quelques mois plus tard je découvrais ceux de Millau qui étaient encore plus "piquants".
Ah qu'elles étaient belles ces journées... et le trail (le 34 k et ses 1825 m de D+) fut savouré comme il se doit, entouré de belles pointures et de mon "sherpa" François P. qui finira quelques minutes seulement après moi, malgré une différence d'âge non négligeable ! Respects l'ancien.

Alors quoi de plus naturel que de proposer à Olivia pour son 1er "vrai" trail (si l'on exclut l'écotrail de Paris de 2019) de se lancer à son tour sur le Sancy (19 k pour 1170 m de D+). Ayant réussi in extrémis à revendre mon dossard pour le Tri L de Deauville du samedi, j'allais donc pouvoir comme prévu (avant les reports dûs au confinement) aller me cramer sur le 12 k (604 m de D+) le samedi AM.

Mais ce trail "estival" s'est très vite transformé en trail hivernal en raison de la météo...

Avec 1° et de la pluie glacée à notre arrivée le vendredi soir, le ton était donné. L'orga imposait un cuissard long... mais tolérait un cuissard court avec des manchons, ce qui ne changeait donc rien à mon "paquetage", hormis la veste tout le long au lieu de la garder dans le sac.

Une 1ére journée fraîche donc pour ce "petit" trail LA DOREE au Puy de Sancy... mais tellement dépaysant ?
Je me suis amusé, à fond, du début à la fin, même si j'ai du marcher comme la majorité dans les marches qui emmenaient au col.
Un col comment dire... blanc, même très blanc puisque la neige qui tombait depuis le début de la matinée avait rendu immaculé les champs des breeeeeeebis.

Une vue splendide même si le fond était bouché et surtout très originale pour une mi-septembre d'ordinaire sous forme d'été indien !
Après m'être là encore éclaté (sans tomber) dans la descente et sur le faux plat de fin de parcours, qu'elle ne fut pas ma surprise de constater que je terminais 52ème sur 447 et 6ème de ma catégorie M2...

Après presque 2 mois sans courir, on peut dire que les 2200 km de Home Trainer connecté dans mon salon depuis la fin du confinement ont été vraiment efficace !



Le lendemain place au CHEMIN DES CRETES avec Olivia en mode "sherpa" des montagnes auvergnates.
Les conditions météo se sont encore plus dégradées et sont devenues "délicates" d'après l'orga ; et dire que moins d'une semaine auparavant on se plaignait encore de la "canicule"... ??
Bref avec ces conditions, l'orga a du se résoudre à dévier le parcours, nous privant de la montée du Sancy en raison de la glace au sommet rendant impraticable et périlleuse la montée (mais aussi la descente)

Au départ la pluie glacée était de mise, avant d'aller affronter le blizzard et les chutes de neige.



Un départ cool pour ne pas se cramer d'entrée avant d'arpenter, les chemins plus escarpées et la traversée de la route déjà blanche, bloquée par nos "amis" de la maréchaussée. Malgré des courbatures dans les quadris en raison de mon épopée de la veille, je laisserai mes bâtons sur le sac sur la totalité du circuit. L'allure est bonne pour Olivia avec ses beaux bâtons tous neufs made in france, alors on ne lâche rien.
Plus on monte et plus le décor nous émerveille, la couche de neige ravit tous les participants. On s'arrête faire un selfie et j'en profite pour mitrailler au samsung le terrain de jeu.



Une petite descente dans les bois avant de remonter "dré dans l'pentu" (hein mon merlu). Vers le 2nd col de la journée. Même si je garde le sourire, pour certains c'est la déconfiture, notamment chez les concurrents du 51 qui utilisent la même fin de circuit que nous. Je me souviens de deux d'entre eux ; l'un était assis, exténué dans la bosse, en train d'être couvert de couvertures de survie par d'autres coureurs dans l'attente des secouristes et l'autre qui s'était stoppé devant moi, en pleurant de fatigue et de froid.



"Allez Seb (son prénom sur le dossard), on ne lâche rien, donne moi ta main, on monte là-haut tous les deux !" Je ne sais plus si son dossard était le 241 ou le 537, quoique peut-être le 402... bref. Je suis ravi d'avoir pu lui permettre d'attendre le haut du "pentu" avant de le laisser "finir" la descente dans la neige en ajoutant "tu ne t'arrêtes qu'à l'arrivée, ça descend maintenant".
Oui je sais c'est "interdit", oui c'est une aide, une assistance, tout ce que vous voulez mais bon, moi j'appelle ça du bon sens. Plutôt que de passer à côté et de le laisser se désespérer au moins il aura eu le bonheur de passer cette fichu ligne d'arrivée après 51 kms dans des conditions apocalyptiques. Je pense que comme moi il se fout de son résultat, de sa place visiblement dans les derniers, il aura eu au moins une satisfaction, une fierté aussi d'en terminer. C'est ça aussi l'esprit trail, on est à la base là "pour s'amuser" et prendre du plaisir, pas se dégoûter !

Je profite de la descente pour me chauffer les quadris et récupérer loin devant Olivia qui avait pris des centaines de mètres d'avance.
La traversée de la forêt est magnifique avec quelques débuts de "mottes" de neiges parsemées... mais aussi un peu boueuse sur la fin.



Encore quelques faux-plats et on termine sur le tracé de l'hivernale du Sancy, on ne peut plus de saison, lol.
Une descente un peu rugueuse et la "délivrance" en franchissant la ligne après un poil plus de 3H de run.

Fier de la miss je m'interroge toujours sur ce fichu chrono qui la fait terminer à 14 secondes derrière moi alors que j'ai cessé de courir 30m avant la ligne pour lui laisser le plaisir de savourer son arrivée devant... On n'avait pourtant pas inversé nos dossards... bref, peu importe le résultat, on a tous les 2 le sourire et la satisfaction d'une course bien gérée et très sympa même si j'ai terminé un peu gelé.

Allez, à la r'voyure !

 


22/09/2020

Fier de mes enfants...

posté à 15:32 dans "Saison 2020"

Hello,
aujourd'hui il n'y pas réellement de lien entre cette actu et mon "blog sportif"... quoique.

Dans la vie, énormément de personnes se battent chaque jour pour gagner quelques secondes, quelques minutes pour obtenir des performances dans leur domaine physique. Parmi ces personnes, la majorité a "aussi" un job ou fait des études. J'avoue que dans ce domaine, mes enfants ont de meilleurs performances que leur pôpa et c'est tout à leur honneur.

Il y a 2 ans, j'étais ravi d'apprendre que mon "grand" obtenait son Baccalaurat, avec en bonus la mention TB.
Cette année c'était c'était le tour de sa ch'tite soeur, avec le même bonus.

Moi j'avais eu le mien "au rattrapage" en mode candidat libre la 2ème année. Comme je l'avais raté au rattrapage l'année précédente et que j'étais inscrit dans une école de "radio-élect-transmissions", je l'avais repassé en parallèle, quasi en solo. Mais bon, au final, la manière compte peu, c'est le fichu papier que l'on nous demande.

Les études "supérieures" quant à elles intéressent plus mes loulous qu'elles ne m'ont intéressées au point qu'aujourd'hui, après 3 années passées dans une faculté bretonne (plus souvent en grève d'ailleurs pour des motifs infondés ou inutiles, qu'en mode "travail") mon grand vient de valider non pas une licence mes 2.
Nous le savions depuis plusieurs mois mais l'administration locale a mis du temps a publier les notes de "rattrapage" dues à son séjour de 5 mois "Erasmus" dans un superbe pays nordique. Désormais, c'est donc officiel, le fiston a en poche ses 2 licences.
Plus "que " deux ans pour décrocher le master et rentrer sur le monde du travail.

myChoupette suit dignement les pas de son frère et je lui souhaite une aussi belle réussite en espérant que cette fac soit mieux "dirigée" et surtout moins souvent "fermée" puisque sans cesse influencée par une poignée de fainéants revendicateurs de tout et rien, manipulés et dirigés par des partis politiques minoritaires au niveau national.

Encore Bravo et Énormes félicitations mes loulous, votre Pôpa qui vous AIME est fier de vous... continuez cette réussite dans ces branches qui vous intéressent pour à l'issue faire le job qui vous plait !

Samedi et dimanche, je penserai bien à vous, depuis le sommet du Puy de Sancy, où 2 trails de 12 et 19 kms m'attendent, histoire de me défouler un peu, loin des cons.

Allez, à la r'voyure !

 


04/09/2020

Plus de tri à Deauville, donc aucun tri cette année pour moi, juste 2 trails pour clore 2020 !

posté à 15:56 dans "Saison 2020"

Hello,
avec ce "Covid", la majorité des épreuves du milieu d'année qui n'a pas été annulée a été repoussée en septembre et octobre.

Du coup, difficile de composer une saison sur un WE ou 2.
Mais au fur et à mesure, les compétition qui restaient (tri du Levezou, Marathon d'Ecosse) ont été elles aussi annulées.

IL ne restait plus "QUE" le Half de Deauville le samedi 29 à 14 H et le trail du Sancy à 12 H le lendemain...
Avec ce satané covid, je me suis résigné à mettre en vente sur la plateforme du site de Deauville mon dossard, n'yant pas la ouache pour aller me "plonger" au milieu de la foule normande (entre 5 et 8000 compétiteurs annoncés sur la journée)... mais sans réel espoir !

Mais ouf... et heureusement, bonne nouvelle reçue :



Je vais donc avoir une année "blanche" en version triathlon bien que j'ai repris une licence cette année (200 € pour "rien") mais je vais pouvoir profiter pleinement de mon WE en Auvergne.

Moins de monde au départ même si ce n'est pas le nombre qui fait la contamination, il ne suffit que d'un ou une...

Au programme donc, le samedi, un trail court de 12.4 km avec "seulement" 615m de D+ pour me fatiguer un peu et le dimanche le trail de 19.6 km avec 1170m de D+ pour accompagner Olivia sur son 1er "vrai" trail :)





Allez, à la r'voyure !

 


26/07/2020

Le Triathlon du Levez'out..

posté à 23:05 dans "Saison 2020"

Hello,
à force de voir tous ces "gens" qui ne savent pas ou refusent, de mettre un masque de protection, qui estiment que le covid "c'est fini" ou qu'il ne les touchera pas EUX... et bien voilà, on se dirige vers une nouvelle "vague" de contamination...

Et qui dit contamination dit annulation d'événements, sportifs ou autre.

Après le marathon de Cheverny, le Frenchman et le marathon du Loch Ness, c'est au tour du triathlon du Lévézou d'être "fauché" par la pandémie...

Me voilà une fois de plus attristé pour ne pas dire dépité de constater qu'à cause de certains comportements, des assos voient l'investissement d'une année à la "poubelle" ; et de fait les objectifs des sportifs rayés du calendrier.

NOTA : l'organisation a procédé au remboursement de l'inscription, merci beaucoup et bon courage pour l'édition 2021 !

On f'ra avec bien sûr, nous les sportifs ne sommes pas les plus à plaindre, mais si chacun avait respecté les "règles du confinement", les "gestes barrières", la vie aurait peut-être pu reprendre correctement.

Bref, on va rester "positif" puisque désormais il me reste plus que 2 compétitions et comme par hasard toutes deux le même WE.
Le samedi 26 septembre, je prendrai la direction Deauville pour le triathlon L dont le départ a lieu à 14 H.
Une fois la ligne d'arrivée passée, il faudra vite prendre la route pour le Puy de Dôme puisqu'à 12 H le dimanche midi il faudra être opérationnel sur la ligne de départ du Trail du Sancy.

Mais tout ça ne sera possible que si la "2ème démarque" du confinement n'a pas lieu, mais là, ce n'est pas gagné ! Enfin bon, on va positiver, non ?

Après je devrais être en "repos" d'entrainement puisque aucune autre compète n'est programmée, mais bon, je doute, me connaissant, que je resterai assis dans mon canapé sans rien faire ; même si la motiv est bien altérée depuis quelques mois, elle ne reste pas moins existante, le tout est de la re-booster !



Allez, à la r'voyure !

 


12/07/2020

Ma prépa vélo "tri" 2020 sur Rouvy

posté à 15:11 dans "Saison 2020"

Hello,
je ne suis sorti qu'une fois à vélo "dehors" depuis le dé-confinement.

Manque de motiv ? Appréhension de l'accident ?

Il faut dire que le "carton" qui m'a coûté 4 mois d'arrêt de travail et surtout la moitié de mon audition le 8 mars dernier m'a beaucoup affecté le mental et ma façon de voir le "monde extérieur".

J'ai depuis, perdu pas mal d'envie de courir, rouler ou nager. Avec l'acquisition du Tacx j'ai retrouvé un zest de pêche pour tourner les jambes et transpirer un peu.
J'ai aujourd'hui près de 1400 kms au compteur du Home Trainer avec 24098m de dénivelé positif.

La semaine dernière, 4 triathlètes de St-Grégoire ont failli y passer "encore" à cause d'un chauffard. De tristes dégâts matériels, corporels pour 2 d'entre eux, mais aussi et surement des séquelles psychologiques. Les routes pourtant n'appartiennent à personne et le respect du partage de la chaussée devrait être une logique, mais j'oubliais, nous sommes en France ! pffff


Source photos : Ph. Lrvlc


Pour éviter de re-vivre ça, j'ai décidé de faire toute ma prépa vélo pour les tris du Levezou et de Deauville sur mon HT. Comme ça je verrai si ce type de pratique est bénéfique, suffisante ou totalement "inutile"...

Encore donc de belles heures devant ma télé, à visionner des paysages splendides en France, au Royaume Uni, au Danemark, en Suisse, en Italie, aux States... etc...

D'ailleurs si ça vous dit de faire une sortie "virtuelle" ensemble, pas de soucis ce s'ra avec plaisir, mon pseudo c'est Nico35 et je suis désormais en "Regional Class".

A bientôt !



Allez, à la r'voyure !

 




» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35