18/05/2022

Je fais du sport et je vous emm....... "ène" avec moi !

posté à 09:31 dans "Saison 2022"

Hello,
après mon accident de vélo en Corse, mes blessures à répétition ou encore mon AVC du mois de mars, j'ai découvert que j'avais beaucoup de "contacts" qui ont fait des études de médecine, lol

Je ne compte plus ces phrases comme "tu fais trop de sport", "tu n'es plus tout jeune, tu devrais arrêter", "tes soucis de santé, c'est parce que tu fais trop de sport", etc... et j'en passe.

- Pour vous c'est quoi "beaucoup de sport" ?

Parce que pour moi une semaine avec 2 séances de CAP, 2 de NAT et 2 de BIKE c'est une semaine normale. Même si en ce moment je n'ai pas le temps d'en faire autant, j'avoue que ça fait partie intégrante de ma vie, de mon quotidien. Je ne fais plus comme en 2009 des 23/25 heures par semaine comme pour ma prépa pour l'Embrunman mais il faut un minimum d'activité sportive pour garder la forme quand même.
Mais déjà une semaine avec une activité de chaque c'est déjà bien... Parce que vous, vous faites quoi comme sport ? Télé, pizza, bière ? :p

- Mes soucis de santé sont dûs au sport ?

Pas mal d'études faites par des gens compétents dans le domaine démontrent bien qu'il faut un minimum d'activité sportive par semaine (pour ne pas dire par jour) pour conserver un corps "sain", équilibré, en bon état de fonctionnement... et ça aide aussi à garder le sourire !
Qu'ils soient médecins du SAMU intervenus sur mes lieux d'accident ou toubibs de service de neuro du CHU (suite à mon AVC), tous m'ont quand même indiqué que ma pratique sportive régulière, au lieu de me pénaliser, m'aurait été plus bénéfique ; je suis désolé de décevoir certains "médecins d'improvisation".



- Je ne suis plus tout jeune, je devrais arrêter ou "lever" le pied ?

Ah, ah, ah, laissez moi rire ou plutôt pleurer. Me supprimer mes activités sportives c'est comme pour vous, vous supprimer vos téléréalités, vos mots croisés ou votre sudoku dans le Ouest-torchon, vos 15 pauses clopes/café par jour, votre balade à la foir'fouille tous les dimanches, vos vide-greniers, votre abonnement TV de ligue 1 ou votre pass annuel dans la tribune de la route de Lorient, bref... chacun sa vie.

Le sport il n'y a pas d'âge pour le pratiquer et encore moins pour faire des belles épreuves, courtes, longues ou très longues... Allez dire à Odyle, la doyenne de 76 ans de la Diagonale des Fous en 2021, qu'elle fait trop de sport à son âge... ou à ce japonais de 86 ans, doyen de l'Ironman d'Hawaï en 2018, qu'il faut qu'il arrête, ou encore à cet allemand de 71 ans, champion du monde du marathon dans sa catégorie d'âge des 70/74 ans avec un chrono de moins de 3 heures, qu'il en fait trop !







Peut-être vous êtes simplement jaloux de ne pas pouvoir en faire autant ? Peut-être que vous êtes trop fainéant pour vous bouger le cul du canp' et aller courir quand il pleut, rouler quand il fait froid, ou nager pendant 2 H dans une eau pas toujours transparente ? Vous préférez peut-être rester sous la couette ou le plaid devant la télé en regardant votre série Netflix ?

Bref, chacun vit sa vie comme il l'entend. Les conseils parfois, les alertes aussi, peuvent être "bonnes à prendre" mais pitié, faites qu'elles soient fondées, neutres, sans parti prix.

J'aime la moto, je n'y connais rien en mécanique, en cylindrée et je n'ai aucun plaisir à voir des gars rouler des heures pour gagner une course, ce que je préfère c'est me balader quand il fait beau, au bord de la côte, le long de la mer...
J'aime la plage pour m'y promener, jouer, le soleil pour garder le sourire, mais pas rester des heures à cramer sur une serviette...
J'aime mon boulot, mais surtout parce qu'il me permet d'avoir un salaire qui lui me permet de faire ce qui me plait...
J'aime créer, inventer, dessiner, innover dans plein de domaines (et je n'ai malheureusement pas le temps de faire tout ce que je voudrais, il me faudrait des journées de 48 voir 72 heures)mais j'aime aussi parfois me poser, ne RIEN faire (mais pas trop longtemps quand même)
J'aime transpirer, bouger, me dépenser, ressentir des émotions, être heureux et même pleurer quand je fais du sport.

J'ai vécu des moments forts, inoubliables, des intensités que nulle autre activité ne peut me procurer, même si elles ont duré une fraction de secondes, comme passer la finish-line de l'Embrunman, boucler mon 1er marathon ou celui de mon meilleur chrono aussi en 3H09. J'ai vécu de belles amitiés sur des courses, certaines d'ailleurs se sont soudées, des moments forts aussi en duo, même en finissant à la dernière place sur un RAID...

Alors venez avec moi, venir vivre ce que je vis, ressentir ce que je ressens, apprécier certains moments, même dérisoires à vos yeux... peut-être aurez-vous aussi cet engoument, peut-être pas, chacun est différent ! Mais s'il vous plait, arrêtez de me dire de faire ou ne pas faire ce que je veux ou ce que j'ai envie, en vous cachant derrière un prétexte bidon d'âge ou de santé, je ne gère pas votre vie, alors ne gérez pas la mienne.

Le sport me rend heureux, ne m'obligez pas à en faire d'avantage pour m'éloigner de vos "conseils", je risquerais d'en prendre d'avantage goût et qui sait, j'aurais peut-être mon nom dans le journal avec ces titre : "Nicolas VERDES, doyen de la diag des fous à 80 ans, doyen de l'Ironman d'Hawaii à 75 ans, doyen du marathon des sables à 85 ans, doyen du marathon de New York à 90 ans..."

J'ai déjà parcouru et terminé officiellement 24 marathons, 5 triathlons distance Ironman et des centaines d'autres courses... je ne compte pas m'arrêter aujourd'hui, ni cette année d'ailleurs, un jour surement, mais pour l'instant il me reste encore tellement de belles choses à faire, tellement de projets dans la tête que je n'y pense même pas. Ma retraite j'y pense, oui, mais pas pour m'arrêter de vivre, au contraire, pour me permettre de vivre d'avantage !

Merci !

Allez, à la r'voyure !

 


15/05/2022

Un premier tri... qui me "rapporte" 2 points !

posté à 22:14 dans "Saison 2022"

Hello,
Beau temps "belle mer" comme disent les marins.
Bon à Trémelin c'était beau temps belle course...

Un superbe décor pour ce "nouveau" tri breton, une très belle ambiance et des bénévoles tous aussi sympas et joyeux les uns que les autres ; bref une recette qui donnait envie de se jeter à l'eau.

Nous étions environ 150 au départ du Tri format S (750m de nat, 20 km de bike et 5 km à pieds).
A 10H00 les 28 filles, dont Olivia, sont parties 5' avant la meute masculine, de quoi leur laisser le temps de nager loin de la "machine à laver".

Mes prévisions de la veille étaient à peu près dans les clous, à quelques secondes/minutes près puisque je termine la nat après 16'51. Bon ça aurait pu "bien" continuer si la plante de mon pied gauche n'était pas allée s'empaler sur un silex ou un tesson de bouteille (l'orga avait nettoyé mais bon on ne peut pas toujours tout éviter...)
La douleur fut courte mais vive.
Après un oeil sur le dessous du pied, qui "pissait pas mal" le sang, je me suis dit que j'avais 2 possibilités : un STOP + soins, donc fini la course, ou continuer si pas trop de douleurs et voir à la fin si c'est "grave".


Photo Stef G. Merci :)


Comme vous pourrez le voir à la fin... je n'ai peut-être pas pris la bonne option... mais bon, on n'a qu'une vie, j'ai déjà la chance de refaire du sport, je ne vais pas m'arrêter à chaque fois qu'un "détail" vient pertuber mon quotidien. Bon ici, c'était un "détail" de 3.5 cm de long sur 1 cm de profondeur !

Bref, une transition un peu boitillante mais qui m'a permis quand même de vite monter sur le bike pour aller me faire plaisir sur la discipline que je préfère :)

20 km avec 2 belles "patates" (à faire 2 fois) de 2 ou 300 mètres à 12/13 % de quoi vite comprendre que quand tu n'as pas mis le bon braquet... tu vas en ch... c'est ça qui fait l'expérience aussi, lol.

Avec le 38ème temps vélo, après 36'15, soit 33.10 km/h de moyenne je pose le bike dans l'aire de transition. Mais là... le pied "picote" un peu.


Photo Philippe B. Merci :)


Tant pis, chaussettes + Asics Noosa Tri 13 et c'est parti pour les chemins de la forêt, à l'ombre, ouf, parce qu'il commence à faire chaud.
Je trottine "peinard", je regarde le paysage et j'encourage celles et ceux que je croise, du moment que je vais bien, le reste c'est du bonus !

Après 27'16, soit du 5'27 au kilo (11 km/h) je termine l'épopée du jour, ravi et content d'avoir pu accrocher un dossard après mes soucis de mars ; comme quoi quand les choses sont prises à temps et que l'on écoute bien les toubibs, la vie ne s'arrête pas :)


Photo Stef G. Merci :)


Le chono final est de 1H23'02, je me classe 75ème soit pile au milieu du classement, c'est une anecdote mais ça fait plaiz.

La galette saucisse offerte (en plus du jus de pomme et du cidre local offert par l'orga) a fait énormément de bien avant de profiter, l'AM, du tri M (en tant que spectateur).

Une bien belle épreuve pour cette première sur un site qui offre beaucoup de possibilités pour l'avenir. Pas vraiment de négatif à dire sur cette orga, surtout quand on voit le sourire sur les lèvres de tous les finishers.

Merci Brocéliande Tri et merci à vos GB (gentils bénévoles) vous avez fait un beau boulot ;)

Un p'tit tour aux urgences du CHU de Pontchaillou (j'ai une carte de fidélité depuis novembre dernier) et je repars avec 2 points de suture, sans pouvoir trop poser le ied au sol quelques jours.
Plus de peur que de mal !



Allez, à la r'voyure !

 


14/05/2022

On commence par un S...

posté à 17:01 dans "Saison 2022"



Hello,
en 2021, j'ai fait une saison de triathlon un peu... à l'envers.

En fait, si l'on occulte le S de Feins le matin que je faisais en mode amusement avec mon "déguisement de Tintin" et le M abandonné l'AM j'ai commencé réellement ma saison par l'Ironman de Copenhague. Je l'ai poursuivie par le Half de Dinard 3 semaines plus tard et la semaine suivante j'ai enchainé sur le M du tri Sud Vendée.

Cette année j'ai décidé (sur un coup de tête) de commencer la saison par un S, avant d'aller faire le Half de Rapperswill-Jona en juin et le XXL Bayman en Octobre.
Petit à petit on augmentera les kilomètres, en laissant aussi plus de temps de récup entre chaque parce que faire ma saison 2021 en 1 mois l'an dernier, saison cloturée par le Marathon en Finlande, ce n'était pas de tout repos.

Mais bon, je me suis bien amusé :)

Cette année donc, je vais débuter tranquillou, avec le S de Brocéliande, ce dimanche. Je n'avais pas l'intention de m'y coller et puis la vidéo des parcours m'a convaincu d'aller m'amuser dimanche matin avec les 150 autres inscrits.
Il y a du "lourd" mais comme je sais que je ne serai pas sur le podium, je resterai "caché" dans les profondeurs du classement, lol

La météo semble bonne, au moins on pourra profiter du soleil, à 15 minutes de la maison.
Un "nouveau" tri breton que je n'ai jamais fait et bien sûr SANS drafting, bref, un VRAI Tri :)

Unu "chance" de pouvoir aller défier l'excalibur :)



En nat les 750m devraient être pliés entre 16 et 18 minutes (en théorie).
Le bike avec ses deux boucles de 10 et ses deux "raidars de 200m" devrait être rapide malgré tout. En me basant sur ma caisse HT du moment entre 29 et 31 km/h ça donnerait entre 39 et 42 minutes
Je n'ai pas trop de pêche en CAP mais les 5 kils devraient vite se passer puisqu'il n'y a qu'un aller retour de 2.5 k. Avoir toujours du monde en point de mire, ça aide. On va dire qu'en 25/30 minutes je devrais passer cette épreuve.

Au final, en ajoutant 2 minutes de transitions, je devrais espérer transpirer entre 1H20 et 1H30/35 avant de passer la finish-line. Et si je mets 10 ou 20 minutes de plus et ben ça n'enlèvera rien à ma journée, le but est de prendre du plaisir.
Olivia sera aussi de la partie, sur le S, en prépa du M de Carcans le jeudi de l'ascension, l'occasion de "cracher" les poumons et d'envoyer du lourd à vélo, à Carcans se sera tout plat :)

Il y a deux mois, je ne pensais même pas pouvoir refaire du sport, alors tout ce qui m'est possible de faire ne peut être que du bonus :)

Bon WE à toutes et tous, à dimanche peut-être.

Allez, à la r'voyure !

 


13/05/2022

Réadaptation de la saison 2022... Half IM en Suisse en juin et Bayman XXL en octobre ?

posté à 06:40 dans "Saison 2022"

Hello,
depuis mon incident médi du 7 mars, je reprends tout doucement le cours de la vie (ôh c'est beau, lol), ouais enfin je refais un peu de tout, même si c'est "à petite dose". Je ne suis pas prêt encore à courir un semi et encore moins un marathon, ou nager 3.8 kms en lac avant de rouler 6H mais bon... tout vient à point à qui sait "se détendre" !

Repos donc au programme de la majeure partie de mes journées, histoire de récupérer au mieux et au plus vite. Bon j'avoue un peu de bricolage dans la maison pour se changer les idées ça aide, lol.

La zone de l'implant "Reveal" reste "douloureuse" au toucher, j'espère que ça va s'estomper parce qu'il ne faudrait que je prenne un coup de pieds dedans en nageant, "ça me f'rait trop mal sa mère" ! Mais bon, il faut aussi que cette "clé usb" se fasse sa place entre les côtes et les "bouts de gras" naissants du repos forcé.

Après avoir tiré donc un trait sur le marathon de Cheverny d'avril et le Triathlon Frenchman XXL de mai, (bon ça me fait toujours autant ch... et j'ai toujours autant de mal à le digérer) comme le Half Ironman Suisse de juin n'est pas "interdit", je m'y suis remis tout doucement en espérant garder les voyants au vert pour mener à bien la prépa !

Il me reste donc une trentaine de jours pour arriver "présentable" le 19 juin à Rapperswil-Jona. Un "p'tit" half ça se prépare sans soucis.

La recette ?

De l'envie, du plaisir, mais aussi et surtout du tournage de jambes sur Home Trainer pour commencer avant d'aller au soleil sur le bitume, du trottinage avec un peu de fractionné et des sorties longues, sans oublier le renfo... et bien sûr un peu de pateaugeâge dans la piscine ou en étang comme à Trémelin l'autre soir... 1.9 km ça va aller vite (enfin à mon allure). Je fais actuellement des séances de 3000, 3100m en moins d'une heure, c'est encourageant.



Et après ?

Ben ça me f'rais ch... de louper le nouveau triathlon XXL qui aura lieu en octobre, au Mont St-Michel, celui qui s'est fait appeler le "Bayman"... Ben oui, 1 ironman par an et 1 marathon par an... je commençais à me mettre ça dans les tablettes... alors si la santé va, pas de raison de changer de cap !
J'ai lâché quelques "roros" pour m'y inscrire (avec l'assurance annulation au cas où quand même)
Cet été sera "sportif" parce qu'il va falloir manger des bornes de nat, des bornes de bike et des bornes de CAP pour ne pas être trop à la rammasse le 1er octobre...



Côté marathon cette année c'est "compliqué"... surtout pour en trouver un à une bonne période, pas trop près de l'IM, si possible à l'étranger mais pas trop cher, bref, je cherche toujours...

En prépa de l'IM, peut-être que cet été avec Olivia on ira sur le Tri du Levezou (on devait le faire en 2020 mais covid oblige, on a du s'y résoudre).

Mais bon, pour le moment c'est en projet, rien de finalisé. @ suivre !

Allez, à la r'voyure !

 


11/05/2022

Un TRI inversé, pour me remettre le pied à... la Trisuit !

posté à 23:13 dans "Saison 2022"

Hello,
pour "patienter" et ne pas trop ruminer puisque je ne peux pas faire le Frenchman XXL, je m'suis "amusé" ce mercredi.

Je suis parti trottiner en fin de mainée, pour au final faire une sortie souple de 10.39 km, bouclée en 53'34, ce qui, ramené au kilomètre me donne une allure de 5'09. Ca devrait être "pire" mais bon, ça va, cela faisait près de 3 semaines que je n'avais pas chaussé les runnings.



Toujours ROUVY'addict, j'ai vu qu'il me restait 4 jours pour finir le challenge "Visit Autralian Continent", composé de deux courses, l'une de 18.05 km avec 205m de D+ à Sidney et l'autre de 20 km avec 105 m de D+ à Melbourne.

Alors j'ai chaussé, dans la foulée de la CAP, les adidas-tri pour 1 H 16'46 de tournages de gambettes ; oui j'ai fait les 2 circuits à se suivre tant que j'étais "chaud". Ca m'a fait énormément de bien, même si les cuissots étaient un peu endurcis après la CAP.





Et pour terminer la journée, direction le lac de Trémelin pour aller "pateauger" sur le site du Triathlon de Brocéliande qui aura lieu dimanche.
Une remise en "eau" bien sympa et surtout loin des lignes de piscine, c'est plus sympa quand même.

Une distance de 1520 m parcourue en 35'06, ça va, après mes deux autres activités de la journée, je n'espérais pas mieux, lol. L'eau était "bonne" et la séance fut très agréable, Olivia n'était qu'à quelques mètres derrière, je n'avais pas le temps de me poser ! On a passé un bon moment loin des lignes d'eaux habituelles et des c...

Au final je peux dire que j'ai fait mon 1er triathlon, même si dans le sens inverse des habituels, en cette saison 2022. L'équivalent d'un tri M (1500/40/10) bouclé en 2H45'26 , c'est pas mal pour un "débutant" post AVC, non ? :)



Allez, à la r'voyure !

 




» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35