13/03/2019

Un S'mi de PARIS... plutôt encourageant malgré le vent !

posté à 15h26 dans "Saison 2019"

Hello,
je sais, à une semaine du 80km de l'Ecotrail de Paris, cela peut paraitre osé d'aller courir un s'mi.

Mais bon, avec un dossard offert via la Garde Nationale, j'ai choisi de remplacer ma séance "longue" d'1H30 sur terrain plat, par une séance un peu plus sympa, lol

La Garde Nationale regroupe des milliers de réservistes de tous corps : Marine, Armée de l'air ou de terre, Police, Gendarmerie, etc... c'est cette dernière qu'il m'arrive d'effectuer des vacations. Sur les 250 représentants de la Garde Nationale, nous étions 15 à honorer la Gendarmerie Nationale, dont 5 de Rennes, tout ça au milieu de 40 000 inscrits au S'mi.

Mon objectif n'était pas de faire un chrono, même si parfois ça me titillais, je n'étais venu qu'en mode "sortie longue cool", afin de ne pas trop me cramer pour l'Ecotrail, seulement 6 jours après.

Après avoir récupéré mon dossard la veille et mon tee-shirt bleu roi de la Garde Nationale, direction en trottinant (certains ont préféré les navettes) jusqu'au départ, à 2.5 kms du stade de la rue Massénat.
Fidèle à mes habitudes sportives, j'ai réussi à me positionner en pôle position, juste derrière le cordon des Pompiers de Paris, sur la ligne de départ ; heureusement parce que quand j'ai vu derrière la foule du même SAS je me suis dit que ça aurait été l'enfer de me retrouver dans la meute des 8 ou 9000 runners entassés derrière.



Après un décompte de 10 secondes, j'ai déclenché mon chrono et lâché les chevaux pour m'engager sereinement sur le circuit dégagé ; la vague précédente étant partie dix minutes avant nous, la route était "claire".
Le départ, légèrement descendant est agréable et la foule des bas côtés encourageante, ce qui fait du bien.

L'allure est un peu rapide mais je veux bien me positionner et éviter les coups de coudes du départ. A part des douleurs au ventre, tout semble aller bien.

Je boucle le 1er kil en 4'21, sans avoir eu l'impression d'aller trop vite ou de "taper dedans". Je lève malgré tout le pied pour me rapprocher d'une allure plus régulière et adaptée à la distance.
4'46 pour les deux suivants avant d'être flashé par Olivia, derrière l'Hôtel de Ville.


Crédit photo : Olivia R.




Je ralentis encore un peu pour mieux réguler l'allure, même si avec le passage sous le tunnel des berges la montée m'aide à me calmer. 4'52 pour le 4ème avant de passer le 5ème en 5'07, soit 23'44 pour le 1er 1/4 de la course.

Depuis le 3ème kilomètre, j'ai de plus en plus de coureurs(euses) de la vague précédente à doubler. Certains(es) marchent, d'autres trottinent doucement. Ils ont vraiment mal choisi leur SAS !

Les douleurs sont de plus en plus présentes au ventre et là, je sais ça peut faire rire, mais il va falloir que je m'arrête pour m'alléger un peu et virer ce problème sinon je ne vais pas pouvoir finir.
malgré tout je garde l'allure et je stabilise à peu près ma cadence.
5'11, 5'10, 5'02, 5'06 et 5'11 pour les 5 k suivants. Je reste "propre" dans ma foulée même si le vent semble augmenter au fur et à mesure de notre avancée;
parfois les rafales sont hard et m'obligent à passer la visière derrière pour ne pas qu'elle s'envole. Difficile de faire un chrono dans ces conditions, même si ce n'est pas mon but, pour certains j'avoue qu'ils doivent galérer !

Ce bloc de 5 à 10 k est 2 minutes moins rapide (25'46) que le premier mais bien plus régulier.
Depuis le 7ème kil, le nombre de coureurs est vraiment plus denses, composé des deux vagues précédentes. Il faut parfois savoir éviter en anticipant tellement certains ont parfois une trajectoire aléatoire.

Impossible de trouver de toilettes sur le circuit alors je patiente mais j'ai le bide en vrac. Je passe le 11ème kil après 5'02, le 12 en 5'18, idem pour le 13 mais je ne tiens plus. Je m'évade dans la forêt pour offrir à un chêne un peu "d'énergie positive" avant de repartir pour regagner le circuit. Ce 14ème kilomètre aura été bouclé en 6'27.

Le 15ème quand à lui s'offre un 5'19, ce qui me donne un troisième bloc de 5 en 27'43. Sans ces 1'30 de "perdues" pour mon arrêt imposé, je pouvais prétendre à une belle régularité par rapport au précédent mais tant pis.

Le vent a redoublé d'intensité et les portions plates et droites ne sont pas toujours un réel plaisir quand le zef frappe de face. A cela on ajoute la densité de coureurs qui s'est encore accrue et on a une course en mode "évitement" qui commence. Impossible parfois de garder l'allure et de passer entre des unités qui se resserrent au dernier moment, sans compter ceux visiblement n'ont pas envie de faire l'effort d'un écart cordial.

Bref...

Mon ventre ne crie plus et même mieux, il s'est endormi et ne me fait plus "ch...", lol. J'accélère l'allure pour tester mes jambes et boucle le 16ème en 4'57... sans tous ces pions de slalom ça aurait été plus simple.

Le 17ème passe en 4'56 puis 5'01 pour le 18ème. La plupart des coureurs(euses) que je double ont l'air fatigués, rincés, au bout de leur vie pour quelques uns(es), la photo ci-dessous ne semble pas me contredire.



J'ai les jambes fraîches et je garde l'allure, parfois ralentie en raison du vent et de la foule de runners, mais c'est comme ça.

4'58 pour le 19ème et 5'03 pour le 20ème. Le 4ème bloc de 5 k est bouclé en 25'07. Je suis déjà satisfait de ma course bien qu'il reste encore un kilomètre.

Après seulement 5'10, je "mange" les 1100 derniers mètres qui me font franchir la ligne d'arrivée à la 8681ème position. un très bon positionnement dans le 1er quart de la course, sans autre objectif que de faire une course "cool" mais régulière.
Le chrono officiel est de 1H47'29.



Rien à redire, si ce n'est qu'avec un ventre "sain" j'aurais pu être encore mieux, mais peu importe, la sortie longue est bouclée et de belle manière. Le tracé ci-dessous en est la parfaite illustration.



Après avoir récupéré mes "cadeaux" : sac de sport + médaille et quelques collations, retour vers le stade pour la cérémonie de la Garde Nationale en compagnie de Clarisse Agbegnenou, triple championne du monde de judo et vice championne olympique, marraine de l'événement.
Une fois les "stars" récompensées, à notre tour, nous les autres coureurs de la Garde Nationale, d'être félicité et médaillé en personne par Madame la Générale des armées...


Crédit photo : Olivia R.


Bravo à toutes et tous pour cette belle représentation de la garde Nationale :)
Merci aux organisateurs(trices) et aux partenaires qui nous ont permis de porter fièrement et gracieusement les couleurs de la Garde Nationale !
Pourquoi ne pas rééditer en 2020, mais cette fois-ci en mode "chrono" ?




@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
20/08/2019 : Prépa 333 Hermine Race - Semaine 8 : une "courte" semaine mais intense !
14/08/2019 : Aidez les p'tits doudous... en offrant un cadeau :)
12/08/2019 : Prépa 333 Hermine Race - Semaine 7 : l'intensité augmente...
07/08/2019 : Prépa 333 Hermine Race - Semaine 6 : la moitié du boulot de fait :)
31/07/2019 : Un p'tit Interview "milou" sur RTL Info & Vivacité Quoi de neuf :)
29/07/2019 : Prépa 333 Hermine Race - Semaine 5 : on augmente les distances, le timing... avec plus de 13H cette semaine.
28/07/2019 : Quand Milou s'impose "Roi du GPS Draw de Bruxelles" :)
22/07/2019 : Prépa 333 Hermine Race - Semaine 4 : une semaine "light" parce que je n'avais pas trop le choix.
20/07/2019 : Mon prochain GPS Draw ? ce sera à Bruxelles, mercredi...
18/07/2019 : Les P'tits Doudous à l'honneur dans le mensuel "Rennes Sport" - n°23


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35