29/02/2024

Semi de Ploërmel... le début ou la "fin" de la saison ?

posté à 11h18 dans "Saison 2024"

Hello,
dans l'idéal je m'étais basé sur un chrono de 1H45, mais 1H50 m'aurait convenu "au pire"...

Les conditions météo n'étaient pas très encourageantes, averses de pluie, vent et température fraiche.
Malgré tout, le fait d'avoir un dénivelé négatif sur l'ensemble du circuit pouvait laisser penser que faire un bon chrono n'était pas impossible.



Depuis janvier, j'avais programmé un plan d'entrainement via l'appli Fréquence Running, plan basé sur 4 séances / semaine. En basant l'objectif sur 1H45, j'avoue que certaines séances de fractionné ont été un peu hard... ce qui me permettait de garder une réserve concernant le chrono éventuel.

1H45, c'est une allure de 4'58 au kilo et 1H50, 5'12 au kil.

Après avoir fait un peu de bricolage le matin dans mon cellier, j'ai ressenti une petite douleur au mollet droit... mais bon, une de + ou - je ne m'y attarde pas. J'enfile ma plus belle tenue de course à pieds en l'honneur des P'tits Doudous dont la "famille" s'est agrandie :



Un peu d'eau, une veste sur le dos et direction Ploërmel avec Olivia.
Une fois le dossard récupéré, entre deux averses, je monte dans la navette pour rejoindre Mauron, lieu de départ de la course.
Sur site, je fais quelques longueurs pour jauger le mollet... pas de réelles douleurs en courant, ouf !

Je papote avec quelques connaissances et viens me placer sur la ligne, enfin à quelques mètres derrière, je laisse les "stars" occuper les premières places.

15H00, sous la flotte, le chrono est lancé, je passe la ligne 8 secondes plus tard... j'envoie les watts dans la descente qui nous emmène vers la voie verte et je tourne à droite sur cette ancienne voie de chemin de fer.
L'allure est trop élevée, mais emmené par la fougue et la pente, je ne m'inquiète pas. Rapidement, je lève un peu le pied pour tenter de me caler sur l'allure idéale. Je passe le premier kil en 4'21, mais le second est plus soft en 4'46, même si encore trop rapide. Je ne cesse de jeter un œil sur la Garmin, l'allure instantanée oscille entre 4'50 et 5'05, je suis dans les clous.

4'53 puis 4'52 pour les kils 3 & 4...

Je garde le rythme et après avoir passé le 5ème en 4'47, je m'arrête au ravito pour choper un gobelet, boire l'eau tout en marchant vite avant de repartir.

J'ai de bonnes sensations et je reste dans l'allure, pourvu qu'ça dure !

6, 7, 8... en 4'55, 55 et 56... je suis régulier c'est l'essentiel mais le faux-plat montant pique un peu... Les minutes s'égrènent, j'ai toujours 1'20/30 d'avance sur le chrono d'1H45.
Le 9ème kilo est en légère descente, je le boucle en 4'51.

Le décor est très arboré, la route légèrement glissante par moments en raison de la "mousse" et le peloton est de plus en plus étiré. Le meneur d'allure de l'heure quarante est désormais loin devant, mais comme il n'y a pas de meneur pour 1H45, le seul pouvant me "rattraper" étant celui des 1H50, donc ça va, j'ai de la marge.

Avec le km 10 en 4'52, je passe la distance en 48'30 ; plutôt ravi, puisqu'encore bien.

Je profite du ravito qui suit pour bien m'hydrater, tellement bien que le km 11 passe en 5'12 ; ce qui est "perdu" ne se rattrape pas. J'avoue que le faux-plat montant n'a pas aidé non plus... Je continue sans trop me soucier de cet "écart" et je passe le 12ème en 4'56... je reviens dans la course.
La route est descendante et l'allure s'en ressent. 4'54 puis 4'57 pour les 13 et 14èmes avant d'enquiller sur une portion qui remonte un peu. J'arrive au 15ème mais là je commence à être dans le dur. Le chrono me marque 5'00...

Là je sens que le pain blanc est mangé... ça va commencer à ralentir. Je commence à ressentir des douleurs dans le mollet droit, ça ce n'est pas top.
De plus en plus de coureurs(euses) me doublent... je regarde ma Garmin, l'allure ne passe plus sous les 5'00... elle est même plus axée sur les 5'05, 5'10 voire 5'15, aïe !
Il ne reste pourtant "plus que" 5 kms quand je passe le 16ème en 5'12.

Je commence à faire des calculs ; 5 kms x 5'00 = 25'. 1H18'42 + 25' = 1H43'42... le problème c'est que les 5' au kil ne sont désormais plus d'actualité. Il me reste 1'18 de "marge". Si je maintiens le 5'15, je garde le sub 1H45, sinon... on verra.

Mais c'est dur, encore plus dur.

L'allure régresse encore et encore. Je passe le km 17 en 5'23 mais... je ressens une p't1 de douleur au mollet droit, le style coup de poignard qui m'oblique à stopper tout. Je marche ou plutôt je boite, mais j'ai trop mal... Je sais que pour aujourd'hui l'option "chrono" s'est envolée.
Je repars en boitant en essayant de mettre de côté la douleur mais c'est compliqué. Les 4 kilomètres restant risquent de me paraitre interminables. Je boucle le 17ème en 5'23 en m'accrochant mais la douleur persiste d'avantage. Ce n'est pas la fin en D+ qui va m'aider.
Que faire... m'arrêter pour ne pas aggraver ou terminer "comme je peux" ?

Vous me connaissez, pour abandonner, il m'en faut plus que ça ; en 2018 à Malte, ma déchirure au mollet s'est ré-ouverte au km 14... j'ai terminé en 4H57, alors là, comme je n’ai plus « que » 3 kms...
Je passe le panneau des 18 kms en 5'26. J'avoue ce n'est pas catastrophique mais là je ronge mon frein.

Je ne cesse d'être dépassé et la Garmin me fait comprendre que les 2 derniers vont être longs.
Je m'efforce de tenir en alternant par moment marche rapide et footing mais c'est difficile. Je passe le 19ème en 5'27 avant de marcher d'avantage.

2 kils, ce n'est pas grand-chose, mais dans ces conditions je dois "tirer sur la corde"...

Le dénivelé en + fait mal, je termine l'avant-dernier kilo en 5'51... aïe ! Malgré les encouragements je ne cesse de ralentir. Les limites sont atteintes et la douleur amplifie la complexité du finish. Moi qui suis habitué à accélérer sur le dernier kil, là j'avoue que je n'en n'ai ni l'envie ni la force. J'ai hâte de terminer parce que je subis. Je passe sous la flamme rouge après 5'51. C'est dur, très dur mais je ne peux pas faire mieux.

Dernier kilo, je n'espère qu'une chose, ne pas aggraver ce qui je pense, est déjà bien entamé. L'allure est cata, je ne prends même plus le temps de regarder la Garmin. Je verrai, le soir, que le 21ème est passé en 6'26. J'entends le public me dire "allez Bravo, plus que 200 mètres". J'ai hâte... Dans cette allée boueuse, le long du parking de retrait des dossards, j'aperçois l'arche finale. J'essaie d'esquiver quelques flaques avant d'être pris par le bras par Xavier, le grégo qui, comme moi, était là pour préparer le marathon de Paris, le 7 avril prochain.

1H47'59, ce sera mon chrono, p't'1 d'blessure... Finalement j'étais plutôt bien préparé, le plan de Fréquence running était bon, mais avec un impondérable on ne peut pas faire de miracle, malheureusement.
En août dernier, à Cancale j'ai fait le semi en 1H48'55... au moins j'ai progressé, lol, faut voir le positif !


Crédit Photo : Sport PXL


Grâce à JY, j'ai pu, dans l'urgence trouver un médecin qui ait pu me faire une écho pour savoir exactement ce qui se passe dans ce p't'1 de mollet pour envisager, ou pas, sereinement la suite du programme !
Verdict : grosse contracture... repos, kiné, massage et "chaud" pour détendre ce muscle.

Pour le moment je vais éviter de courir, à défaut je tournerai les jambes sur le Home Trainer pour ne pas rester inactif, il faut aussi que j'essaie d'aller nager, ce ne sera pas négatif ; en mai je doit faire le triathlon "M" (1500m de nat, 40 km de bike et 10 k de CAP) de Vendôme. Accessoirement ils faudrait aussi que je me prépare sur les 2 autres disciplines, non ?

Le "VRAI" objectif de cette saison c'est le Marathon de Berlin, le 29 septembre, le reste est "accessoire".

@ suivre donc. J'ai déjà enregistré sur Fréquence Running le marathon de Paris, j'espère que les jours prochains vont être positif pour me permettre de reprendre la route du training rapidemment. Un Sub 4 serait le bienvenu... depuis le temps que je n'ai pas vu ça sur ma montre... les derniers sub 4 étaient ceux de La Rochelle en 2022 (3H54), Mayenne > Laval en 2017 (3H54) et Nantes en 2015 (3H53). C'n'est pas beau de vieillir, on s'encroûte, lol.

Allez, à la r'voyure !

PS : pour la petite histoire, je me classe 506ème sur près de 1000 participants(es), 43ème/72 dans ma caté de Master3. Ca me fait une moyenne de course de 11.65 km/h, soit 5'09 au kilo.
Tous les résultats sont ICI sur Chronowest


 


Autre news:
10/04/2024 : Paris... Retex sur mon 29ème marathon !
03/04/2024 : Mon 29ème Marathon, à Paris, avec les P'tits Doudous - J-4
13/03/2024 : Un marathon avec le niveau d'un s'mi, ça vous dit ?
13/02/2024 : Semi de Ploërmel... J-11
28/01/2024 : Colmar & New York : 2 marathons by Sweet Eyes
04/01/2024 : Enfin les bases de ma saison sportive 2024...
01/01/2024 : 2.0.2.4... c'est parti
31/12/2023 : 2023 en quelques chiffres pour un p'tit bilan !...
21/12/2023 : Noël... les cadeaux, les réveillons...
03/12/2023 : RETEX de mon 28ème marathon, à New York...


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35