18/10/2016

Et de 18... avec le 42 k de Palma de Mallorca !

posté à 23h31 dans "Saison 2016"

Hello,
comment terminer une saison sportive en "beauté" ?

Tout simplement en s'inscrivant à un marathon comme celui de Palma de Mallorca... bon je sais, c'est quand même un marathon, mais bon tant qu'à faire le voyage...
Et puis un marathon, ça demande un p'tit entrainement de 3 à 4 séances par semaines pendant 2 mois, pas plus.

Le seul soucis c'est que quand le dos décide de s'interposer au bon déroulement du training ben... on fait avec et on s'dit que ça pass'ra, il faudra bien.
Grâce au package proposé par l'orga Kumulus, pour 290 € (comprenant le dossard, 5 nuits d'hôtel en demi-pension, la remise du dossard à l'hôtel et le transfert de l'hôtel au départ du marathon ainsi que le retour), auquel il faut ajouter 49 € de vol AR Mallorca) je me suis laissé tenté... et je ne le regrette pas.

26° à la mi-octobre en plein soleil, une eau bleu turquoise de belle température et un décor de "carte postale", que demander de mieux ?
Loin de tout, même si mes cours scolaires d'espagnol sont un peu loin, à part l'absence de quelques mots de vocabulaire je n'ai pas eu trop de mal à m'exprimer et me faire comprendre, même si parfois il m'a fallu utiliser la langue anglaise.

D'ailleurs, à propos de langue j'avoue que par endroits on se demande vraiment si on se trouve en Espagne ou à Berlin... comme le disent certains "habitués", Palma de Mallorca est le Marakech des Allemands, même la bière allemande est le principal sponsor du marathon ! Les tee-shirt des commerçants (pour la plupart "nippons") sont même en langue allemande...

Bref, revenons au marathon...

Arrivé 3 jours avant le D-Day, je profite des rues escarpées de la cité mallorcaise entourant l'immense cathédrale pour faire quelques emplettes "souvenirs" pour les loulous et profiter des belles journées ensoleillées et de l'ambiance du "chud" ; sans oublier de faire un p'tit tour au milieu des stands du parc "marathon".
Une façon de se plonger plus concrètement et plus particulièrement dans l'ambiance sportive. Un œil par-ci, un œil par-là pour regarder ce qui se fait, ce qui se vend, les promos "exceptionnelles", les offres "packs"...





J-2, je profite une fois de plus du soleil matinal pour aller trottiner une quarantaine de minutes sur le "sillon" de la "playa", au milieu des touristes germano-hispano-hollando-franco-anglo-suedois... Plein les yeux, plein les jambes aussi, difficiles à aligner avec ce dos qui ne cesse de me titiller mais bon, les jeux sont faits, ce n'est plus maintenant que la différence va se faire.



J-1, après avoir récupéré mon pack dossard et mon "beau" tee-shirt, petite balade dans Palma et sur le port pour jeter un œil sur les mégas-paquebots de croisière, nouveau passage dans le "parc expo du marathon" et "bronzing'playa après avoir piqué une p'tite tête dans les vagues.







J=0...

Levé à 6H00 pour un p'tit déj en compagnie de tous les athlètes de l'hôtel (certains(es) sur le marathon, d'autres sur le s'mi et quelques uns sur le 10) avant d'embarquer dans la navette en direction du "soleil levant". Petit à petit les 1800 marathoniens affluent de toutes parts, accompagnés des 4000 s'mis et des 2500 adeptes du 10 kils. Les rues deviennent de plus en plus le terrain d'échauffement de tous ces runners. Quelques franchies par-ci par-là mais pas facile de les identifier avec malgré le p'tit drapeau bleu-blanc-rouge sur les dossards.



H-1... inscrit dans le Box B, je peste de ne pas pouvoir m'installer sur la ligne de départ... discrètement je m'approche du Box A et... à M-30 je suis très près des "stars" du jour...

M-15... sur la ligne de départ, entre les futurs vainqueurs du marathon et du s'mi ; oui c'est bizarre et un peu "chelou" de faire partir les 2 courses en même temps mais bon.
Avec quand même un peu de pression, sous les flashs des photographes et des caméramans je dissimule mon numéro de box pour ne pas me faire éjecter quelques mètres en retrait.

M-1... les officiels ont dans le bus de "parade" et le décompte approche... contrairement à nos courses françaises, ici, on est toujours adepte du "tres", "dos", "uno"...

Au son du pistolet la meute est lancée...





Aussi vite qu'au s'mi de Rennes la semaine passée, c'est à dire entre 2'55 et 3'10, je tente de conserver une place honorable au milieu de tous ces étrangers dont une dizaine semble venue pour la gagne. Sous les applaudissements et les encouragements de la foule amassée le long de l'avenue du départ je garde une allure soutenue dans cette portion légèrement descendante avant de lever progressivement le pied. Ça ne parait pas mais à cette vitesse là, il faut une sacrée allonge et du coffre pour encaisser l'allure. 5, 10, 15 places déjà de perdues en moins de 500 mètres mais c'est logique, je n'ai pas le niveau de ces gars hors norme.

L'essentiel est en partie réussi pour moi, je suis ravi de mon départ... maintenant il ne me reste plus qu'à finir ce marathon, le plus près possible des 3H45/4H00.

Mais ce marathon reste avant tout pour moi le plaisir de courir cette distance reine en y prenant du plaisir et en profitant du décor splendide sous le soleil.
Alors même si mon chrono ne pouvait pas s'effacer de ma façon de courir, j'ai "perdu" quelques minutes pour conserver quelques scènes "animées"... merci mon samsung S4 !

Km 10...
Il fait chaud mais l'allure semble correcte même si un poil rapide vu ma forme.



Semi...
Dur dur de voir les semi-marathoniens bifurquer vers la ligne d'arrivée à gauche et de se retrouver "seul au monde" ou presque sur cette avenue. Le moral en prend un coup mais bon, plus qu'une boucle, il faut rester positif !



Km 27...
après avoir été dépassé par le meneur d'allure des 4H00 au km 24, pour palier au coup de "massue" psychologique, j'ai senti le besoin de l'accrocher. Les yeux rivés sur sa foulée j'ai monté la p'tite bosse derrière lui, sans le lâcher, mais le retour n'aura pas été aussi salutaire. J'ai décroché au km 26 pour le laisser s'en aller en solo. Dommage, ça m'aurait fait plaisir de finir en sub4.



Km 33...


Km 39,5...


Km 42.195 : Ended run
Ça c'est fait, après 4H09 !



Voilà, tout est dit, ou au moins ressenti pour ce 18ème marathon "sec".
Je me classe à la 501ème place sur près de 1200 finishers après 4H09'12 de course.

Cette course qui se gagne en "seulement" 2H39 en raison de ces 500m de Dénivelé positif et de la chaleur montre bien que ce n'est pas un trip pour les adeptes des chronos mais plutôt pour le plaisir et l'ambiance, sans oublier le charme des rues de la ville.



J'ai bien mérité, le soir, d'assister à l'After Race Party... qui se déroulait à partir de 19H00 au Méga Parc... en plein cœur du royaume allemand.
La bière coule à flot étanchée par les hot-dogs. Le quator allemand assis à mes côtés aura eu au moins la chance de se charger de liquider mon 1/2 litre de "levure liquide et orangeâtre" en chantant et en dansant au rythme des hôtesses bavaroiso-espagnoles, ondulant sur les tables au rythme du chanteur et de ses musicos germains !





Et pour couronner la soirée, la diffusion en boucle du film de la course, avec notamment le départ que j'ai vraiment apprécié :





Une soirée qui a du se terminer tard dans la nuit pour beaucoup, mais plutôt sobre pour moi. Fatigué malgré tout j'ai quand même pris le temps de louer un bike le lendemain pour près de 3 H de roulade sur cette côte magnifique... roulade temporairement stoppée par une baignade dans une crique à l'eau turquoise. Ca aurait dommage de s'priver quand même du cadre avant de rentrer dans la grisaille beauvaisienne, puis parisienne et enfin bretonne.



Aujourd'hui les 26° sont loin mais je garde un bon souvenir de ce séjour sportif et "vacancier" même si cette P'T1 de douleur à l'épaule m'a quand même un peu gâché la "fête". J'espère désormais que mon kiné va en venir rapidement à bout pour que je puisse me remettre vite à l'entrainement... plus que 2 marathons à faire pour accrocher la barre des 20 !

Objectif 2017 ?... qui sait...

@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

PS 1 : Crédits photos "officielles" illustrant cette actu : orga & kumulus

PS 2 : et voici la vidéo de l'organisation, avec "mon départ"...



 


Autre news:
01/11/2018 : 5.3k dans la Rance... mais glaglaglagla... ce sera la "Der'2018"
29/10/2018 : Après le FFA, place à la FFTRI de faire son "beurre"...
28/10/2018 : Run en mode free'shoes...
27/10/2018 : 6100m de nat. en eau douce... Records battu !!!
16/10/2018 : Arradon, l'Ile aux Moines... 5 k de nat very cool, enfin presque !
14/10/2018 : 2019 se dessine... en mode Eco-Trail !
12/10/2018 : 5100m de nat en mer... "déchaînée", ça use !!!
07/10/2018 : Nager longtemps (5.6k) en mer...et avec le plaisir !
30/09/2018 : Dany.. champion de l'EnduroMan !
20/09/2018 : Bilan chiffré de 22 éditions de 42.2 K


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35