21/05/2018

Triathlon S de St-Grégoire... ça, c'est fait !

posté à 14h07 dans "Saison 2018"

Hello,
hier matin, avec une eau annoncée à 17°... il aurait difficile de refuser de prendre le départ de mon 1er tri de la saison... oui j'ai bien dit 1er parce que je n'ai pas ou plus l'intention de m'arrêter là :)

Une fois le dossard en main et après avoir salué quelques connaissances, sportives ou non, direction le parc, en essayant de me rappeler ce qu'il faut ou ne pas faire. Un coup de marqueur sur le bras, la vérif du bike par l'arbitrage et hop, vélo sur le rack.

Ajustements des accessoires sur le bike (casque, lunettes, chaussures, bidon), de la serviette sous le bike ; ATTENTION, elle ne doit pas dépasser de la roue sous peine de cartons !!! (pfff, ça se durcit maintenant le règlement, lol)
Les chaussures CAP + la visière derrière et hop, enfilage de la demi-combi.

Un passage au briefing et en route pour le départ nat situé à 800m.

Enfilage de la 2nde moitié de combi et plif plaf plouf pour se rafraîchir les idées après applaudi le p'tit jeune handi et ses relayeurs, puis les filles.

Et là... l'élastique des lunettes qui de détache... heureusement sans trop de stress, lol, je réussis à le fixer rapido pour partir au son du "canon" de Jean-Yves.



Il y avait bien longtemps que je n'avais pas goûté aux joies du bouillon "marron" !
Placé sur le bord gauche pour ne pas gêner ni être gêné par les autres concurrents j'aurais mieux fait de me placer plus au centre. Mais bon, pagayer au milieu des nénuphars, ça a son lot de joies surprenantes, comme quoi on s'habitue vite à devenir un jouer de "Koh Lanta" ou "Fort Boyard", ah ah ah ah...



La nat reste fluide ; même si les champions sont déjà loin devant, je gère à mon rythme en essayant de garder la meilleure trajectoire, même si pour se faire il faut aller gratter la vase et remuer les fonds sous-marins, lol.

Après 17'20 (dont 100m de run pour atteindre le parc vélo soit en réel 16'20 de nat pour les 750m). Transition rapide d'une petite minute pour enlever la combar et bien la placer derrière le tapis rouge pour ne pas me faire "cartonner" et m'équiper bike avant d'enfourcher la monture et m'élancer pour les 20 kils.

J'attends d'avoir monté la première bosse pour enfiler, dans la descente vers la station TOTAL mes adidas tri. Le circuit est loin d'être facile ; de nombreuses demi-tours et portions en faux-plat me contraignent à rester majoritairement sur la petite plaque.
Mais bon, sorti essoufflé de l'eau je n'arrive pas à calmer le cardio, sans cesse en relance.



37'25, ce sera mon timing avant de retourner au "camp de base", ayant au préalable déchaussé les pieds pour gagner quelques secondes... mes réflexes d'ancien triathlète n'ont pas tous disparus, lol.
Finalement avec ce parcours, la moyenne de 33.6 km/h n'est pas un luxe mais un bon compromis même si j'ai lâché beaucoup de jus.



A peine 35" de transition et hop, je repars en asics sur les 2 boucles de CAP.
Mais là, il ne m'aura pas fallu longtemps pour me rendre compte que les 6.3 kms cont être très longs.
Il fait chaud, il n'y a pas un "pète" d'air et les jambes sont très très lourdes...
Tous les dépassements faits en bike viennent un par un reprendre leur "dû".
Pas grand monde à doubler dans parcours, mon allure est trop faible. J'oscille autour de 5'00 / 5'15 au kiil avec des pics à 5'45 comme à 4'45 mais rien de bien régulier.

Il me faudra malgré tout 4 ons kilomètres avant de retrouver une once de forme pour passer sous la barre des 5'00 au kil, voire sur la fin flirter avec les 4'30. Mais bon l'avantage est que le mollet ne s'est pas "mal" manifesté, c'est THE point positif de la journée.

32'12, soir un petit 5'04 au kil pour la troisième épreuve de ce tri.

Au final je me classe 125ème au général sur près de 300 partants(es) avec un chrono de 1H28'34. Ce timing est très anecdotique, l'objectif était de m'amuser un peu et surtout de tester le mollet sur un effort différent des entraînements.



Voilà, ça c'est fait. J'avoue, ce tri m'a redonné l'envie de re-pousser la chansonnette mais sur une distance plus longue. Le sprint c'est bien pour reprendre mais le soucis reste la "petite distance". Plus c'est court plus on a envie de mettre des watts en se disant que pour "si peu" on ne va pas s'économiser et gérer, à tort.

Alors en juillet on verra, sur le M (1500/40/10) de Feins, au nord de Rennes, ce que ça donne.
D'ici là je vais devoir travailler les enchaînements BIKE/CAP pour moins souffrir à la pose du vélo et ré-habituer le palpitant à monter dans les tours.

Il me reste 62 jours... alors comme le disait Mike Metcalf dans Top Gun : "Le chrono est déclenché, maintenant on marque les points" :)

Merci Olivia pour les superbes photos "en action".

Voici d'ailleurs le lien vers l'album photos de la journée : Triathlon S - 162 photos. Les originaux sont dispos gratuitement sur simple demande.



Et le lien vers l'album photos de la journée : Triathlon M - 444 photos.

Les originaux sont dispos gratuitement sur simple demande.



@llez, la suite au prochain épisode ! Bye...

 


Autre news:
24/07/2018 : Triathlon M de Feins... voilà c'est fait !
10/07/2018 : Triathlon M de Feins... J - 12
02/07/2018 : R.I.P collègue...
19/05/2018 : Triathlon de St-Grégoire... J-1
11/05/2018 : Ironman "S" de St-Grégoire... by Myrock diffusion - J-8
07/05/2018 : 17 ans déjà... #neverforgetgilou !
16/03/2018 : myNew Trifonction, made in MYROCK...
11/03/2018 : La course à pieds c'est... fini pour le moment !
03/03/2018 : 21 marathons... en chiffres by Planète-Marathon.fr
28/02/2018 : Malte... bilan d'un "désastre" physique et psychologique.


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35